webleads-tracker

Société

Département | Jean-Yves Gouttebel tire sa révérence

Département | Jean-Yves Gouttebel tire sa révérence

Après 17 ans et trois mois à la tête du Département du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel a décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat départemental en 2021. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier, il a dressé un bilan de ces différents mandats autour de quatre axes, représentatifs des champs d’actions du Département.


Acteur des solidarités sociales

La solidarité sociale est le cœur de métier du Département et représente chaque année 60% du budget de la collectivité. Parmi les mesures mises en œuvre au cours de ces années, nous pouvons notamment noter la volonté du Conseil Départemental de mettre la politique gérontologique au cœur de son action en favorisant la transversalité des interventions départementales afin de pouvoir garantir une réponse adaptée et individualisée aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Plus de 800 places en EHPAD ont ainsi été créées dans le département.

Comme le souligne Jean-Yves Gouttebel : « Le cœur de métier du Département est de veiller sur tous ses habitants de la naissance au grand âge ».

Acteur des solidarités territoriales

Le Conseil départemental est le principal financeur des projets des communes et des communautés de communes dans le but de garantir à tous les habitants du Puy-de-Dôme un égal accès aux équipements et aux services. L’objectif est de repositionner le Département d’une « culture de guichet » vers une « politique de projet ».

Pour répondre à cela, un dispositif de Contrats Territoriaux de Développement Durable (CTDD) a été mis en place afin de soutenir des projets d’intervention liés à l’attractivité du territoire, l’accueil et le maintien des populations au développement numérique et à la transition énergétique.

En 2017, un projet de création d’une cité scolaire internationale a été initié afin de donner une nouvelle dimension au Département notamment en termes d’équilibre par rapport à Grenoble ou Lyon mais aussi afin d’offrir de nouvelles opportunités aux jeunes Puydômois. La cité scolaire Jeanne d’Arc à Clermont-Ferrand a été sélectionnée car elle présente le plus d’atouts avec entre autres ses deux sections internationales et ses trois sections binationales.

En termes de mobilités, le Conseil départemental a été le premier à proposer un service de transport à la demande répondant à une vraie démarche de développement durable. Le dispositif permet aux Puydômois âgés ou dépourvus de moyens de transport et résidant dans des territoires isolés de se déplacer plus facilement.

Depuis 2004, le Département a versé près de 100 Millions d’euros de subventions en matière d’eau et d’assainissement, et a créé en 2021 le syndicat départemental de l’eau. Cette structure doit devenir un espace de solidarité guidé par une logique de protection, de préservation et de sécurisation de la ressource en eau pour tous les Puydômois.

Acteur de la préservation et de la valorisation de son patrimoine naturel et culturel

Du côté du patrimoine naturel, outre l’inscription de la Chaîne des Puys au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on peut noter la labellisation du Puy-de-Dôme au titre des Grands Sites de France en 2008 et la mise en place en 2012 du train à Crémaillère, le Panoramique des Dômes.

Issue d’une vingtaine d’année de réflexion et d’une forte volonté politique de Jean-Yves Gouttebel, la mise en place d’un train à crémaillère pour accéder au sommet du Puy-de-Dôme a transformé ce haut lieu du département et de l’Auvergne en donnant un coup d’arrêt à l’accès des 7 000 autocars et 50 000 véhicules particuliers annuels qui défiguraient le site.

En 2007, le Musée départemental de la Céramique à Lezoux a été inauguré dans l’ancienne fabrique de poteries du 19e siècle de la famille Bompard. Ce projet culturel majeur s’est installé sur un site de fouilles et de découvertes abondantes mais également un site archéologique majeur qui, du 1er au 4e siècle, était le centre de production céramique le plus important de l’empire romain occidental. Le Conseil départemental est aussi le partenaire historique des grands clubs sportifs locaux qui lui a permis d’obtenir le label Terre de Jeux 2024.

Avec cette labellisation, chaque collectivité peut s’engager « selon ses moyens, son champ de compétence à mettre en place des actions nouvelles ou à poursuivre des actions existantes en lien avec les Jeux ».

Le Département prépare ainsi son programme d’actions et d’événements sportifs autour de trois thèmes : Handicap et insertion, Education et Patrimoine naturel, et Transition Ecologique.

Acteur dans la gestion de la crise sanitaire

Depuis le début de la campagne nationale de vaccination, le Département du Puy-de-Dôme est pleinement engagé dans la lutte contre la Covid-19 avec entre autres la mise en place d’un centre de vaccination et d’un dispositif itinérant. Le Mobilidôme, dispositif mobile départemental de vaccination Puydômois les plus éloignés des Centres de Vaccination, sillonne les routes du département depuis le mois de mars 2021. Au 1er juin 2021, le centre de vaccination Emile-Roux a procédé à 7 500 vaccinations.

Pour clôturer son discours, Jean-Yves Gouttebel a tenu à remercier « tous ceux qui l’ont accompagné »dans cette aventure départementale et entre autres le personnel, les partenaires, les collectivités locales, la Région, les Départements voisins, le monde associatif, culturel et sportif, et également la presse pour avoir relayé les décisions et projets du Département au cours de ces 17 années.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !