webleads-tracker

Société

Départementales 2021 | Une gauche rassemblée

Départementales 2021 | Une gauche rassemblée
L’union des Gauches sur le plateau de Gergovie à l’initiative de tous les candidats réunis

C’est historique. Onze partis de gauche se sont unis pour les élections départementales 2021 du Puy-de-Dôme. Socialistes, radicaux, écologistes, communistes et tous les autres partis de gauche ont ainsi immortaliser cette union par une photo sur le plateau de Gergovie samedi 22 mai.


« La gauche est en campagne »

Cette rencontre sur le plateau de Gergovie avait valeur de lancement officiel de la campagne des élections départementales pour la gauche rassemblée. Il s’agissait également de l’aboutissement de six mois de travail avec les 11 partis de cette union qui a permis la construction d’un projet commun autour de valeurs communes.

Olivier Bianchi, le Maire PS de Clermont-Ferrand s’est réjoui de la fin des « batailles internes qui sont mortifères ». Selon lui, un seul parti ne peut avoir toutes les solutions, le rassemblement est donc la clé. Son seul regret est que ce rassemblement soit seulement à l’échelle du département et pas de la région.

Onze partis formeront cette union historique intitulée « Solidaires par Nature » : Europe Écologie Les Verts, Génération.s, le Parti socialiste, le Parti communiste français, la Gauche républicaine et socialiste, le Parti radical de gauche, Gauche citoyenne, Nouvelle Donne, divers gauche, le groupe La Gauche 63 et le groupe Socialistes et apparentés. Sur les 31 cantons que compte le Puy-de-Dôme, la gauche rassemblée ne présentera pas de binôme sur cinq d’entre eux pour des questions essentiellement locales.

Après avoir officiellement annoncé le lancement de la compagne, Alexandre Pourchon, chef de file de la gauche unie et lui-même candidat socialiste dans le canton de Clermont-Ferrand 1, a déclaré que la « gauche est désormais rassemblée, prête et déterminée ».

Un esprit gaulois

Le choix du plateau de Gergovie s’explique tout d’abord par le souhait de tenir ce rassemblement en dehors de Clermont-Ferrand pour avoir une « vision plus lointaine ». Mais ce choix a aussi été motivé par l’importance historique de ce lieu pour la région.

La Gauche souhaite ainsi incarner cet esprit gaulois qui a triomphé des Romains sur ce plateau. Hier la Gaule était unie, tout comme la Gauche aujourd’hui. Bertrand Pasciuto, candidat GRS (Gauche, républicaine et socialiste) sur le canton de Cournon-d’Auvergne a souligné cette symbolique : « On est un peu comme les Gaulois qui se rassemblent toujours quand il faut taper sur les Romains de droite ». Comme les Gaulois qui ont combattu les Romains, les candidats de Gauche combattront ceux du Rassemblement National.

Faire barrage au Rassemblement National

« Ce rassemblement historique de la Gauche va de pair avec la volonté de faire barrage au RN, qui, pour la première fois de l’histoire politique locale, présente un d’un binôme de candidat dans chaque canton du Puy-de-Dôme », rappelle Alexandre Pourchon. La majorité présidentielle, quant à elle, ne compte que deux binômes.

Face à l’absence de candidats de droite dans certains cantons, la gauche rassemblée se donne donc pour mission de faire barrage au RN à travers un projet qui doit le citoyen au cœur des préoccupations politiques.

 

Manon Peyrusse avec Marc-Alexis Roquejoffre

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !