webleads-tracker

Art, culture, divertissement

Des Clermontois descendants de l’équipage de l’Hermione à l’heure du nouveau grand départ

Des Clermontois descendants de l’équipage de l’Hermione à l’heure du nouveau grand départ

Deux des descendants d’Adrien Fabré, chirurgien navigant de « l’Hermione »lors de la traversée de l’atlantique avec La Fayette dont il est compagnon habitent respectivement à Royat et Chamalières.
Le professeur Michel Tournilhac neurologue et Gilles Flichy directeur Régional des Relations Institutionnelles d’AG2R LM, vice-président de la CPAM du Puy de Dôme et animateur de l’Interclubs Economique du Grand Clermont descendent en ligne directe de 2 filles d’Adrien Fabré chirurgien de Marine formé à l’école de chirurgie de Rochefort et issu d’une famille de chirurgiens de la région de Figeac.


Dans son article intitulé d’Adrien Fabré, chirurgien navigant de « l’Hermione » et publié en 2008 dans le revue Ecrits d’ouest, Xavier Garcia souligne « Adrien Fabré est une des rares personnes qui côtoie ces marins, vêtus d’habits déchiquetés par le temps, les dents rongées par le scorbut, la peau marquée par la maladie et qui récolte paroles des marins étouffées par un caillot de sang, avant de rejoindre, ensevelis dans un linge blanc, leur dernière demeure, près de Neptune. C’est lui qui soigne, coupe les membres des équipages sur  l’Hermione, c’est encore lui qui a des mains comme des arabesques…errant au-dessus de son champ de linge ».

La traversée de l’Hermione…1ers balbutiements d’une hygiène à bord.

L’Hermione construite en 1779 est le fruit du réveil de la politique maritime voulu par Choiseul dans un contexte d’innovation médical visible qui se traduit par la lutte contre la variole, le développement de l’obstétrique.  La construction du navire prend en compte ces nouvelles préoccupations pour la santé des concitoyens et des marins que l’on peut observer à bord  de l’Hermione lors de son départ le 15 janvier 1781. Dans ce sens, lors du départ de l’Hermione, est publié le règlement « concernant la propreté des vaisseaux et de la conservation des équipages ».

L’embarquement à bord de l’Hermione d’Adrien Fabré, pour une destination inconnue aux cotés du jeune Marquis de La Fayette dont la mission secrète est d’annoncer aux Américains l’arrivée de renfort précieux dans la guerre d’indépendance, correspond aux balbutiements d’une hygiène à bord.

Adrien Fabré a le privilège de partager la table du Marquis de La Fayette

Si Adrien Fabré a le privilège de partager la table du Marquis de La Fayette, il a fort à faire pour maintenir l’équipage en bonne santé et utilise des instruments de précision pour opérer ses patients. Les médicaments utilisés restent rudimentaires ce qui confirme la boutade de Voltaire « la médecine est une science qui consiste à mettre des médicaments qu’on ne connaît pas dans un corps qu’on ne connaît encore moins ». La composante essentielle du coffre à médicaments reste la thériade que l’on délie dans du vin, véritable remède universel qui soigne l’apoplexie, la léthargie, les convulsions et toutes les affections du cerveau et du genre nerveux, mais guérit également la diarrhée, la dysenterie, la fièvre quarte, la petite vérole, la rougeole, la peste et toute les maladies épidémiques, mais aussi la rage et la morsure d’animaux venimeux.

Bon sang ne saurait faillir, les descendants Clermontois d’Adrien Fabré œuvrent  toujours  aujourd’hui dans le domaine de la santé et de l’assurance maladie, soucieux d’assurer, le progrès de la  médecine et la pérennité du système de santé tout en  responsabilisant les patients.

Plus d’informations : Gilles FLICHY: 06 08 93 72 99 – mail : gillesflichy@hotmail.com

Hermione



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !