webleads-tracker

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Dîner dans le noir ? Une expérience sensorielle inédite à Issoire avec L&F

Dîner dans le noir ? Une expérience sensorielle inédite à Issoire avec L&F

Si le concept de restaurant dans le noir n’est pas nouveau, il est cependant inédit en Auvergne. Fréderic Baudonnat et Ludovic Bernard se sont associés pour permettre aux Issoiriens de partir à la recherche de leurs sens oubliés.


Un restaurant au concept unique à Issoire

Tout a commencé par une rencontre à la base de loisirs d’Issoire. « Ludo est responsable de la base de loisirs avec sa plage dépaysante et ses activités nautiques, précise Frédéric. Sur place, nous avions déjà une partie restauration. A la fin de la saison, la base est fermée et Ludo avait déjà l’idée d’ouvrir un concept de restauration un peu différent. Ce qui nous a plu dans l’idée de faire déguster dans le noir, c’est bien sur le côté ludique et original de la chose, mais aussi un aspect solidarité. Le but à terme est d’embaucher un non-voyant pour faire le service. » Le concept existe déjà depuis un peu plus de 10 ans dans les grandes villes. Mais en Auvergne, c’est totalement inédit. Encore plus à Issoire, ville de taille moyenne.

« Se mettre dans la peau d’un non-voyant le temps d’un repas »

« La salle de restauration est plongée dans le noir. Pour l’instant, nous assurons le service nous-mêmes. Les clients sont invités à porter un masque léger de type masque de repos comme on peut porter dans les avions. Il reste une faible lumière, à peine perceptible, qui me permet de me diriger dans le noir. Cette lumière n’est là que lorsque je suis présent dans la salle pour le service. » Une fois installé, l’expérience peut commencer. « L’idée est de se mettre dans la peau d’un non-voyant le temps d’un repas. Et de jouer avec les autres sens. Notamment le goût mais aussi le toucher. Cela permet de manger différemment et donc de vraiment prendre conscience de ce que nous mangeons. C’est différent d’un restaurant classique où l’on se restaure en prêtant plus d’attention à la conversation qu’aux aliments. »

Un menu mystère

L’expérience est poussée à son maximum, puisque les clients ne choisissent pas leur menu. « Le menu est unique et n’est pas connu à l’avance par le client. Au début du repas, nous demandons aux clients s’il y a des aliments à éviter, des allergies alimentaires.  Mais nous ne dévoilons pas le détail des plats. A la fin, nous faisons un petit débrief avec les clients pour savoir ce qu’ils ont reconnu. Et nous leur indiquons alors ce qu’ils ont mangé. » Les clients s’adaptent à ce nouveau mode de restauration : « Les gestes sont plus mesurés, plus lents. Les personnes font beaucoup plus attention à des détails tels que la disposition des ustensiles, du pain, de la serviette, etc. »

Une offre étendue avec des plats à emporter

Chez L&F, il est également possible de déjeuner ou de dîner en pleine lumière. « Nous avons choisi de laisser cette possibilité à nos clients. Notamment, pour la clientèle du midi qui dispose de moins de temps. » Pour cela, il existe une carte spécifique, différente du menu dans le noir. Les plats peuvent aussi être emportés pour les personnes qui le désirent.



Un article de Laëticia Raynaud

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !