webleads-tracker

Tendances Éco

Economie | Bilan sur le quatrième trimestre 2020

Economie | Bilan sur le quatrième trimestre 2020

Après une reprise de l’activité économique au troisième trimestre, les effectifs salariés se stabilisent ce trimestre. Le second confinement, d’un impact moins marqué que le précédent, entraîne de nouvelles restrictions dans certains secteurs qui se retrouvent en difficulté ce trimestre.


Les établissements auvergnats du secteur privé emploient 316 700 salariés en fin de trimestre, soit 80 de moins que le trimestre précédent. Une diminution des effectifs est toutefois constatée sur un an, avec une perte de 4 370 postes (- 1,4 %). Tous les départements sont impactés par cette baisse annuelle d’effectifs salariés. Le Puy-de-Dôme est le plus impacté et accuse 70 % des pertes annuelles d’effectifs auvergnats, avec 3 090 postes perdus sur un an.

Après avoir fortement augmenté au trimestre précédent, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) versée par les établissements privés auvergnats repart à la baisse ce trimestre (- 1,8 %). Le Salaire Moyen Par Tête (SMPT) diminue de 2,5 %. Sur un an, la masse salariale et le SMPT diminuent également (- 1,8 % et – 0,7 %). Cette baisse s’explique par un recours accru au chômage partiel, dont les indemnités ne sont pas soumises à des cotisations sociales. Celles-ci représentent 2,5 % de la masse salariale versée au 4e trimestre 2020 contre 1,2 % au trimestre précédent (9,9 % au 2e trimestre et 1,9 % au 1er). 

Les effectifs salariés de l’industrie et du secteur tertiaire en repli ce trimestre et sur un an

Le recul des effectifs se poursuit dans le secteur industriel ce trimestre (- 180 postes) mais aussi sur un an (- 1 670 postes). Cette perte annuelle d’effectifs salariés est plus marquée dans l’industrie des plastiques et dans la métallurgie.

Dans le tertiaire, hors intérim, les effectifs repartent à la baisse ce trimestre (- 870 postes) après une hausse le trimestre précédent. Le recul des effectifs est plus marqué sur un an (- 2 930 postes). Deux secteurs sont particulièrement affectés : l’hébergement-restauration (- 1 880 postes sur un an) et les autres activités de services (- 780 postes sur un an). Les transports, le commerce et les activités financières sont également en baisse. Seule la santé/action sociale gagne des postes sur un an (+ 800 postes).

Les effectifs salariés du secteur de la construction sont encore à la hausse ce trimestre, avec 120 postes gagnés (+ 0,4 %). Il s’agit d’un des rares secteurs à être peu affecté par la crise. Ainsi, 420 postes ont été gagnés par rapport au 4e trimestre 2019, soit une hausse annuelle de 1,6 %.

Les effectifs intérimaires poursuivent leur progression ce trimestre, avec 850 postes gagnés par rapport au 3e trimestre. Ils n’ont cependant pas retrouvé leur niveau d’avant crise, avec 190 postes perdus sur un an.

Zoom sur les départements

Allier :
  • 69 450 salariés employés dans les établissements privés
  • 180 postes en plus au 4e trimestre 2020

Les effectifs salariés progressent légèrement au quatrième trimestre 2020 (+ 180 postes). Cette évolution positive est entièrement portée par l’intérim, les effectifs salariés étant stables dans les autres secteurs. Sur un an, la baisse des effectifs se poursuit (680 postes perdus). 

Cantal
  • 28 720 salariés employés dans les établissements privés
  • 130 postes en plus au 4e trimestre 2020

Les effectifs salariés progressent au quatrième trimestre 2020 (+ 130 postes). Tous les secteurs gagnent quelques effectifs ce trimestre. Sur un an, la baisse des effectifs salariés se poursuit toutefois, avec 420 postes perdus.

Haute-Loire
  • 49 040 salariés employés dans les établissements privés
  • 460 postes en plus au 4e trimestre 2020

Les effectifs salariés continuent de progresser ce trimestre, avec un gain de 460 postes, et ce dans tous les secteurs. Sur un an, la baisse des effectifs se poursuit, avec 180 postes perdus par rapport au 4e trimestre 2019 (- 0,4 %).

Puy-de-Dôme
  • 169 520 salariés employés dans les établissements privés
  • 850 postes en moins au 4e trimestre 2020

Contrairement aux autres départements auvergnats, le Puy-de-Dôme connaît une baisse des effectifs salariés au quatrième trimestre 2020 (- 850 postes). Sur un an, le département perd 3 090 postes (- 1,8 %).

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !