webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

EDITAG : la connectivité des opérations pour booster les process industriels

EDITAG : la connectivité des opérations pour booster les process industriels

Créée en 2007, la SAS EDITAG développe des solutions technologiques innovantes pour les services de production, de maintenance et de logistique. Le Journal de l’éco s’est entretenu avec Frédéric Pithoud, co-fondateur d’EDITAG.


Ingénieur de formation, Frédéric Pithoud a toujours travaillé dans et pour l’industrie. Son parcours à l’international aux Etats-Unis, en Asie et en Suisse l’amène à plancher sur des problématiques industrielles d’organisation et d’optimisation. Une expérience grandement profitable lorsqu’il décide de s’associer avec Pierre Moreau en 2007 pour fonder la société EDITAG.

La connectivité des objets comme point de départ

Implantée non loin d’Aix-en-Provence, EDITAG compte aujourd’hui 15 collaborateurs. Son activité (qui s’est étoffée depuis) a débuté avec la connexion des objets entre eux au moyen de puces RFID. « Derrière ces 4 lettres se cachent en réalité beaucoup de technologies différentes. », explique Frédéric Pithoud. « L’identification par radio-fréquence, sans contact, permet d’aller lire un identifiant et des informations provenant de différents capteurs. Nous avons mis au point une méthode hybride et modulaire qui allie des technologies actives et passives. Elle est modulaire car il est possible d’ajouter ou de retirer des fonctions. »

Quelle est l’utilité de ces technologies dans un process industriel ?

Utiliser la technologie adéquate au bon moment et pouvoir capturer les événements métiers sans avoir besoin d’une transaction informatique présente de grands avantages. « Nous supprimons des étapes d’un processus opérationnel industriel. Nous sommes en plein dans la philosophie du LEAN. Qu’il s’agisse de la supply-chain, de la production ou de la maintenance, il est possible de garder uniquement les étapes qui créent de la valeur. Acquérir de l’information terrain et opérationnelle sans jamais avoir à créer une transaction informatique est une véritable révolution.

L’innovation brevetée d’EDITAG : le mOOnTAG

Cette solution originale permet une capture automatisée d’événements sur des ilots de production et localisation de l’encours: grâce à des gestes simples de l’opérateur, le mOOnTAG envoie les informations de production en temps réel. Aucune saisie n’est nécessaire, l’infrastructure est légère, non intrusive et offre une visibilité des opérations en temps réel. EDITAG a procédé a plus d’une centaine de déploiements du mOOnTAG au niveau international.

L’usine du futur

Pour Frédéric Pithoud, « dans l’inconscient collectif, l’usine du futur est entièrement robotisée. Or, dans l’usine du futur, la présence de l’humain reste prépondérante, car là où il y a du LEAN, il y a de l’humain. Je suis persuadé que dans les années à venir, nous allons pouvoir réaliser des gains de productivité absolument fabuleux en utilisant les technologies de connectivité des opérations. De plus en plus d’objets vont être connectés et vont s’adapter à la demande. Le changement va être permanent et va nécessiter des systèmes de contrôle fiables, stables et compétitifs.»



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !