webleads-tracker

Industrie

En Haute-Loire, la société de plasturgie 3P Profil grandit encore

En Haute-Loire, la société de plasturgie 3P Profil grandit encore

La société de plasturgie 3P Profil, basée en Haute-Loire depuis 2004, surfe sur une croissance à deux chiffres en conjuguant agilité et innovation.


Les Villettes : son école, son église, ses 1 200 habitants et… ses entreprises de plasturgie ! La société 3P Profil, créée en 2005, a trouvé asile dans ce tranquille village aux coquettes maisons de pierres blanches, en plein cœur de la Haute-Loire.

Extrusion de tubes et profilés

Si Bertrand Pezelier, 44 ans, ex-salarié de la plasturgie, a démarré modestement, son entreprise compte aujourd’hui 21 salariés pour un chiffres d’affaires de 2,2 millions d’euros  (+17% par rapport à 2014) et prévoit un nouvel agrandissement pour la fin 2016. Spécialisée dans l’extrusion de tubes et de profilés en matières plastiques, 3P Profil produit aujourd’hui 800 références, pour un millier de clients à travers l’Europe. “Notre atout ? L’innovation ! », répond sans hésiter le patron, Bertrand Pezelier. « Nous développons 4 à 5 produits nouveaux chaque mois. Nous avons un catalogue très large. »

Huit cents références

Du BTP à la PLV, en passant par les jouets, l’emballage, le textile ou encore l’automobile, les compétences de 3P Profil sont multiples et permettent de répondre à des appels d’offre complexes et souvent très variés. “Il y a quatre ans, nous avons breveté un nouveau tube alvéolaire », raconte le directeur. « Le principe est simple : il augmente la rigidité du produit tout en allégeant sa masse de 40%. Au début, nous l’avons mis au point pour les plasturgistes mais nous les vendons également aux sociétés d’équitation qui s’en servent pour les sauts d’obstacle. Nous avons une grande adaptabilité aux marchés ».

Des luminaires made in Auvergne

3P Profil a également mis au point des luminaires innovants, 100% « made in Auvergne » et travaille depuis peu sur un projet de barrière modulaire, grâce notamment à un soutient financier de la région. « Sans l’aide de la région et l’accompagnement de la Maison Innovergne nous n’aurions pas pu mener de front tous nos investissements.  Pour des projets comme les nôtres, le FRI est un très bon outil  », souligne le patron de 3P Profil.

Impression 3D et zéro déchet

« Ce qui m’intéresse, c’est développer de nouveaux projets. Ici, nous fabriquons toutes nos machines nous-mêmes. Depuis quelques mois, nous avons de plus en plus recours à l’impression 3D », poursuit Bertrand Pezelier, qui n’oublie pas pour autant l’aspect écologique du business. « Dans notre usine, nous produisons zéro déchet et utilisons 70% de matières recyclées ! » . En dix ans, les carnets de commande de 3P Profil ont connu une progression constante. L’embauche de nouveaux salariés est déjà prévue pour l’automne. L’usine qui compte désormais 2700 m² et 13 lignes d’extrusion est même devenue trop étroite. Cet automne, 1000 m² supplémentaires viendront s’ajouter, grâce  à la signature de nouveaux  contrats avec des industriels locaux de la plasturgie qui apprécient l’agilité de cette PME aux grandes ressources.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !