webleads-tracker

Services aux entreprises

Encore une belle réussite pour la Soirée de l’éco !

Encore une belle réussite pour la Soirée de l’éco !

Comme l’année dernière, le Journal de l’éco a privatisé, ce 11 septembre 2014, la grande expo de la Foire internationale de Clermont-Cournon. Ce sont 600 acteurs de l’économie régionale qui se sont présentés pour échanger des cartes de visites, boire un verre et bien entendu visiter l’expo « Rock Story » conçue par le critique musical, éditorialiste et journaliste Philippe Manoeuvre. Pour l’occasion, le Journal de l’éco a sélectionné 3 lauréats parmi les chefs d’entreprises qui ont marqué l’année 2014. Ils se sont vus remettre un trophée des mains de Frédéric Coureau, président du Journal.


Il est 20 heures. La foule se presse aux portes de la grande exposition « Rock Story ». Les hôtesses d’accueil vérifient les listings au fur et à mesure que les invités présentent leur fameux sésame sous forme de billet électronique. Une fois dans la place, un parcours chronologique de 1954 à nos jours se dévoile aux yeux des visiteurs : l’histoire du rock avec des vidéos, des looks d’époque et des objets cultes sont disséminés tout au long des 1 600 m2 de l’exposition. Chacun déambule, des racines du Rock’n Roll à la vague punk en passant par le rock français bien représenté par le groupe Téléphone.

Vient ensuite le tour de la remise des trophées du Journal de l’éco avec la montée sur scène des 3 lauréats retenus par la rédaction : Caroline Decombat, créatrice de « Papiers d’émotions », Pierre Delmas et Florent Malartre de la société « 4D – Virtualiz » et enfin Emmanuel Poulain à l’origine du projet « Adopte un art » . Ces 3 lauréats ont été retenus pour l’intérêt de leur parcours, l’originalité ou le caractère innovant de leur projet et pour avoir particulièrement attiré l’attention des lecteurs.

Tout au long de la soirée,  le chanteur bien connu du public clermontois Dan-O-Sonic, alias Daniel Larbaud, a investit la scène pour interpréter des classiques des crooners rock des années 50 et 60 (Elvis, Roy Orbison, Nat King Cole, Little Antony,…) . Ce passionné de guitares vintages et de boites à rythmes antiques était indéniablement dans son élément.

Durant le concert, les invités ont pu partager un verre de vin proposé par la « Cave des Beaux-Arts ». La brasserie clermontoise, « Plan B », mettait également à disposition des bières 100 % auvergnates accompagnées des mises en bouches concoctées par le traiteur « Gourmands d’ici ».

Minuit sonne. Cette deuxième Soirée de l’éco prend fin. Après avoir longuement échangé, partagé coordonnées et cartes de visites, les 600 invités abandonnent, avec une pointe de nostalgie, l’univers Rock des années 50 à nos jours. Adieu Caddillac, Combi Wolskwagen, Vespa et Lambretta. Bonne nuit Queen, Bill Haley, Elvis, Johnny, David Bowie… Rendez-vous à la prochaine soirée !

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !