webleads-tracker

Société

Grande Soirée de l'éco | Ensemble pour construire l’avenir

Grande Soirée de l'éco | Ensemble pour construire l’avenir
8 e Grande Soirée de l’éco ! Un public nombreux, attentif et désireux de ce renouveau abordé par les intervenants

Pour sa huitième édition, la Soirée de l’Eco, évènement phare de la rentrée économique de notre territoire, s’est tenue hier soir à 18h30 dans les locaux du Hall 32 à Clermont-Ferrand. Sur la thématique « Ensemble pour construire l’avenir », l’évènement organisé par le Journal de l’Eco a réuni près de 250 acteurs essentiels du territoire auvergnat.


Parmi les nombreux dirigeants ayant répondu présents à l’invitation du Journal de l’Eco hier soir, une douzaine d’entre eux ont participé activement à l’évènement en livrant leurs témoignages aux deux organisateurs et animateurs de la soirée, Lionel Chaumeil et Marc-Alexis Roquejoffre.

Ces derniers, dans le respect absolu des mesures sanitaires nécessaires à ce jour en raison de la propagation du Covid-19, ont accueilli leurs invités tour à tour en présentiel ou par l’intermédiaire d’interviews vidéo.

L’évènement, animé par les interventions de Laurent Wauquiez, Agnès Pannier-Runacher, Olivier Bianchi, Patrick Oliva, Claude Barbin, Fabrice Roux, Delphine Giraud, Jean-Marc Grangier, Véronique Roux, Nicolas Nuger, Olivier Dondain et Philippe Bey, a évoqué les thématiques du soutien aux entreprises, de l’industrie, d’un nouveau rapport au travail, du tourisme et de l’image de l’Auvergne, de l’économie des territoires et de la culture ainsi que de la mobilité et des transports.

Issus de milieux variés, mais ayant tous en commun l’envie de s’unir pour construire l’avenir, les invités ont apporté les précieux récits des actions menées dans leur environnement respectif, ainsi que leurs visions du présent et solutions pour l’avenir, d’autant plus dans ce contexte exceptionnel lié à la pandémie mondiale et à la crise économique engendrée.

Concernant le soutien aux entreprises, Olivier Bianchi, Président de Clermont-Auvergne-Métropole et Claude Barbin, Président CCI Puy-de-Dôme Clermont-Auvergne-Métropole, ont tous deux mis l’accent sur l’importance de l’engagement des élus sur le long terme à continuer à créer de la richesse pour soutenir les acteurs locaux dans cette période de crise exceptionnelle. Pour Olivier Bianchi, cette crise est synonyme de « nouveaux défis historiques à relever », face auxquels les élus et les acteurs du territoire devront « être à la hauteur ». Pour Claude Barbin, la capacité des acteurs politiques et économiques locaux à travailler ensemble pour la survie économique du territoire marque le début d’une nouvelle dynamique territoriale basée sur un soutien mutuel des élus et des entreprises.

Pour Agnès Pannier-Runacher, Ministre de l’Industrie, l’enjeu consiste à « marquer l’essai ensemble ». Selon ses mots, les groupes industriels, mais aussi les PME et collectivités territoriales seront amenés à rebondir, à travers notamment la régionalisation des chaînes d’approvisionnement et la digitalisation de l’industrie, mais aussi grâce aux moyens financiers inédits mis en place par l’État pour faire face aux enjeux de la crise actuelle.

Dans le domaine de l’industrie e-commerce, Fabrice Roux, PDG du groupe Roux-Jourfier, évoque essentiellement la difficulté à se relever d’une seconde crise, d’une nature et d’une ampleur complètement différentes à celle qu’ont connu les entreprises en 2008. Sans aucune critique envers l’État ni envers les solutions apportées par le gouvernement et les élus durant une période d’un caractère aussi exceptionnel, Fabrice Roux amène par son témoignage et sa réflexion à repenser la critique trop facile de la mondialisation, en souhaitant néanmoins toujours repenser les méthodes de travail pour travailler mieux, moins cher et dans de meilleures conditions.

Les interventions d’Olivier Dondain, Délégué Régional Auvergne Orange, et de Véronique Roux, Présidente régionale de l’ANDRH ont par ailleurs amené une réflexion sur un nouveau rapport au travail causé par la pandémie. « Notre rôle de dirigeant, c’est de mettre la santé au travail au cœur de notre organisation », a affirmé Véronique Roux en relation à la nécessité de prendre un grand nombre de mesures, notamment concernant le télétravail, durant cette période de crise sanitaire. Bien que ces procédés présentent eux aussi des limites évidentes, elle considère que toutes les entreprises en sortie de crise devraient repenser l’éligibilité de certains postes au télétravail, dans l’évidence que 100% des effectifs ne pourront pas travailler depuis leur domicile.

Face à cette nouvelle dynamique de travail, Olivier Dondain et les équipes d’Orange ont dû s’adapter et faire face à une augmentation de près de 30% d’utilisation des réseaux en l’espace de 72h. « L’enjeu lorsque l’on a compris que les réseaux supportaient cette hausse d’activité, c’était de ne pas s’arrêter au risque de pénaliser l’intégralité de la filière à son redémarrage », a affirmé le Délégué Régional Auvergne du groupe Orange.

Cette crise sanitaire et le confinement qu’elle a engendré a également impacté les secteurs du tourisme et l’image de l’Auvergne. Laurent Wauquiez, présent par l’intermédiaire d’une interview vidéo, a mentionné le succès exceptionnel de la région en terme de tourisme sur la période estivale 2020.

A cela, Delphine Giraud, Présidente du Club Hôtelier Clermontois, tient à préciser que malgré cette hausse d’activité touristique exceptionnelle et inédite, « les 4 semaines de saison estivale ne vont malheureusement pas compenser les mois de fermeture liée au confinement ». Du positif néanmoins sur cette partie concernant l’image de l’Auvergne, puisque Nicolas Nuger, Président de la Marque Auvergne, s’enchante face à la hausse des effectifs dans ce collectif qui met en avant des projets communs sur le territoire auvergnat afin de le rendre plus attractif. « Il n’y a de richesse que d’hommes et de femmes », c’est les mots que M. Nuger a prononcés pour illustrer cet élan d’initiatives et de mobilisation post-confinement sur le territoire local.

De la même manière, Philippe Bey, Directeur du secteur Entreprise Auvergne Banque Populaire AURA et Jean-Marc Grangier, Directeur de la Comédie de Clermont ont mis en avant la mobilisation humaine pour faire face à la crise : pour Philippe Bey, la simple présence de près de 250 acteurs économiques du territoire auvergnat représente « la marque de la résilience auvergnate ». Dans le secteur de la Banque, ce dernier voit une absolue nécessité à repenser la dynamique du secteur, et notamment les relations entre les chefs d’entreprises et les chargés d’affaires.
Le même constat est fait dans le domaine de la culture par Jean-Marc Grangier. Ce dernier affirme sa surprise face au grand nombre de personnes ayant décidé de soutenir et de s’engager par leur présence à la scène nationale, inaugurée l’année dernière, et de redonner du sens à notre territoire.

Enfin, l’intervention de Patrick Oliva, co-fondateur de PPMC Paris Process on Mobility and Climate, a permis de compléter la thématique de la soirée « Ensemble pour construire l’avenir » sur le point de vue des mobilités et des transports. Son parcours, ses actions et ses idées font l’objet d’un article du Journal de l’Eco à part entière.

Pour permettre de toucher l’intégralité de la communauté du Journal de l’Eco sur cette thématique qui concerne l’ensemble des acteurs du territoire, l’évènement était diffusé en direct par l’intermédiaire d’un Live sur la page Facebook du Journal de l’Eco.

Reportage : Clarisse Valleix Photos : Daniel Desvilles



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !