webleads-tracker

Formation, éducation

Entreprendre Pour Apprendre Auvergne lance un appel au mécénat d’entreprise

Entreprendre Pour Apprendre Auvergne lance un appel au mécénat d’entreprise

L’association Entreprendre Pour Apprendre (E.P.A.) Auvergne fait partie d’un réseau national implanté dans 22 régions. Agréée par le Ministère de l’Éducation Nationale, son action vise à favoriser le rapprochement entre l’école et l’entreprise à travers des programmes innovants. Fabrice Montal, président d’Entreprendre Pour Apprendre Auvergne, nous explique comment les entreprises peuvent apporter leur aide par le biais du mécénat.


Président d’Entreprendre Pour Apprendre Auvergne depuis 3 ans, Fabrice Montal est dans la vie active responsable régional au sein de l’entreprise de travail temporaire et de recrutement Adecco. Comme il l’explique : « Il existe une passerelle entre mon emploi chez Adecco et mes fonctions bénévoles au sein d’Entreprendre Pour Apprendre car ces deux activités sont consacrées à l’accompagnement vers l’emploi. La particularité d’Entreprendre Pour Apprendre réside dans l’accompagnement des jeunes collégiens et de lycéens, afin de les sensibiliser le plus tôt possible au monde du travail et à la prise de responsabilités. »

Un programme essentiel : la Mini Entreprise-EPA

Agréée par le Ministère de l’Education Nationale, l’association Entreprendre Pour Apprendre Auvergne intervient dans les collèges, lycées, structures d’insertions et organismes de formations. Son programme phare est la Mini Entreprise-EPA. « Une convention est signée avec l’établissement, explique Fabrice Montal. Un professeur référent est nommé afin d’accompagner les jeunes dans la création et la vie de leur Mini Entreprise-EPA tout au long de l’année. Un parrain ou une marraine, issu du secteur public ou privé, consacre du temps auprès du professeur et des jeunes afin de les aider et les conseiller. Entreprendre Pour Apprendre partage son expertise grâce à la coordinatrice régionale, Amélie Chazette.»

A la rentrée 2015, 43 projets de création de Mini Entreprises-EPA ont été enregistrés. Contre 35 l’année passée. « Nous sommes très satisfaits car il s’agit de la plus forte hausse et de la plus belle évolution depuis la création d’Entreprendre Pour Apprendre Auvergne. », se félicite Fabrice Montal. Tous les ans, un salon régional vient célébrer l’aboutissement des Mini Entreprises-EPA et trois d’entre elles sont sélectionnées pour aller défendre l’Auvergne à l’échelle nationale.

Une façon d’aider l’association : le mécénat

Entreprendre Pour Apprendre Auvergne est soutenue actuellement par une centaine de partenaires privés et publics. « Les sources de financement sont la taxe d’apprentissage et les subventions que nous recevons notamment du Conseil Régional ou de l’A.C.S.E. mais aussi les fonds de fondations d’entreprise telle que la Fondation Jean Duval. », précise encore Fabrice Montal. Cependant, ces financements sont encore insuffisants et l’association souhaiterait voir se développer de nouveaux soutiens financiers. Ainsi, les entreprises qui souhaiteraient s’associer à son action peuvent verser des sommes à Entreprendre Pour Apprendre Auvergne, qui délivrera en retour des reçus fiscaux. Les entreprises bénéficient d’une déduction fiscale de 60 % des sommes versées.

Au-delà de l’aspect purement financier, les entreprises peuvent également aider l’association par du mécénat de compétences. Tout au long de l’année, des parrains et des marraines sont recherchées afin d’accompagner les jeunes. Fabrice Montal conclut : « Toutes ces actions visent à initier à la création d’entreprise les collégiens et les lycéens. Notre société est confrontée à un problème récurrent et très préoccupant qui est celui du chômage des jeunes. Il est absolument indispensable qu’il y ait une action sociale pour permettre à la jeune génération de se prendre en main. Les programmes d’Entreprendre Pour Apprendre sont soutenus par le Ministère de l’Éducation Nationale et ils permettent de rapprocher le monde scolaire et celui de l’entreprise. »



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !