webleads-tracker

Tendances Éco

Evénement | Retour sur la 10ème Odyssée des Entrepreneurs

Evénement | Retour sur la 10ème Odyssée des Entrepreneurs

Pour la 10e édition du rendez-vous économique régional de la rentrée, l’Odyssée des entrepreneurs proposait aux 2 500 participants attendus de construire ensemble l’entreprise de demain. Hier, l’édition anniversaire de l’évènement porté par le Mouvement des Entreprises de France et 50 partenaires était l’occasion de se rencontrer et se nourrir, de donner un cap face aux mutations de la société. Lancée en 2012, l’Odyssée des entrepreneurs s’est depuis imposée comme un évènement de référence dans le paysage économique régional.


L’Odyssée des entrepreneurs offre aux dirigeants du territoire la possibilité de se  nourrir à travers les prises de parole de personnalités d’exception. Chaque année, la matinée est l’occasion d’écouter une dizaine d’entre eux. Pour cette 10e édition, le  MEDEF Lyon-Rhône a eu l’honneur de recevoir de nombreux décideurs de la région.

« En tant que Président du MEDEF, je souhaite que cette journée soit la journée des entrepreneurs. Je souhaite qu’à la fin de cette journée, les entrepreneurs se disent qu’ils n’ont pas perdu leur temps, qu’ils ont appris des choses et qu’ils en ressortent différents. », a déclaré Gilles Courteix dans une interview accordée au Journal de l’Eco.

 

Après un lancement par le Président du Mouvement des Entreprises de France Lyon Rhône, Gilles Courteix, et une keynote d’ouverture par Patrick Martin, Président  Délégué du MEDEF et PDG du groupe Martin Belaysoud, la matinée s’est terminée par  la keynote d’envol de Delphine Horvilleur, philosophe et rabbin, qui est intervenue sur le  doute. 

 

Delphine Horvilleur lors de sa keynote d’envol

 

Temps fort ! A l’applaudimètre, les organisateurs de la journée n’ont pas regretté leur choix… aussi osé que disruptif. Delphine Horvilleur, ancienne journaliste, rabin, femme religieuse engagée avait été conviée en plénière. Sa volonté était de dire en quoi le doute, l’erreur, le manque de confiance sont indispensables au rebond. Les religions appellent cela « l’acceptation de la vulnérabilité ». Puisant ses illustrations dans les textes sacrés (chrétiens, juifs ou musulmans) Delphine Horvilleur a enflammé le public de chefs d’entreprise. « La légitimité du héros vient de sa faille et non de sa toute puissance » a t-elle conclu.

 

Le temps d’une après-midi de networking entre dirigeants de tous secteurs («  essentiels » et « non-essentiels »), les participants ont échangé et partagé leurs  problématiques et leurs solutions pour contribuer à la relance et construire ensemble le monde économique d’après. 

Sandra Legrand, conférencière, chef d’entreprise, experte du networking, a apporté un éclairage unique sur ce format de rencontre et donné la parole à des témoins  des secteurs impactés par la crise comme Tanguy Bertolus pour le tourisme,  Christophe Fargier pour l’événementiel ou encore Mathieu Ferey et Cécile Bourgeat pour la culture. 

La journée s’est terminée sur une note festive à l’occasion des 10 ans de l’évènement. Les participants et les partenaires ont pu célébrer ce 10e anniversaire avec un concert et un cocktail collaboratif. 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !