webleads-tracker

Tendances Éco

Événement | 300 personnes lors de la Grande Soirée de l’Eco !

Événement | 300 personnes lors de la Grande Soirée de l’Eco !

La 9ème édition de la Grande Soirée de l’Eco s’est tenue hier soir dès 18h30 dans l’auditorium du Hall 32 à Clermont-Ferrand. Sur la thématique des Organisations et économie de demain, de nombreux dirigeants d’entreprises du territoire ont témoigné lors de cet événement annuel.


 

En quoi les circuits courts sont-ils aujourd’hui source de nouvelles économies ? A quoi ressemblent les nouvelles organisations en entreprise ? Quels éléments peut-on tirer de la crise que nous avons traversée ? En quoi la pandémie nous oblige-t-elle à réorganiser nos méthodes de travail ?

Durant cet événement, chefs d’entreprise et acteurs de l’économie du territoire ont tenté de répondre à ces questions au micro de Marc-Alexis Roquejoffre, journaliste et rédacteur en chef du Journal de l’Eco, sur la grande thématique de cette 9ème édition : organisations et économie de demain.

L’événement s’est également déroulé en présence de Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des Retraites et de la Santé au travail auprès du Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. « Il y a une réalité : les salariés et les entreprises qui ont expérimenté le travail à distance ont constaté qu’il y avait une belle efficacité dans ces modèles, mais il manque quelque chose : nous avons besoin de nous retrouver. », a-t-il déclaré hier soir lors de son intervention sur la thématique des réalités des nouvelles organisations du travail.

Lors de son intervention, le secrétaire d’Etat a souligné l’importance du capital humain pour les entreprises et de la qualité de vie au travail, des thématiques sur lesquelles ont par la suite rebondi tous les invités, insistant sur la nécessité absolue de réorganiser le travail autour de l’humain.

L’événement a également permis de soulever les problèmes rencontrés par les dirigeants d’entreprise lors de la pandémie de Covid-19.

En effet, lors de la première table ronde, Benjamin Allenet, Sylvain Jourdy et Arnaud Courdesses ont témoigné,  accompagnés de Claude Barbin, Président de la CCI du Puy-de-Dôme et co-animateur de cet échange,  des difficultés rencontrées au sein de leurs entreprises durant la crise sanitaire : manque d’outils digitaux en interne, difficultés liées à la qualité du réseau, respect des gestes barrière et des mesures sanitaires ou encore inégalités face au digital, tous ont dû faire face à ces problématiques inédites et universelles.

Blandine Jamin, Directrice Générale adjointe en charge des RH et des filières service client à la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, est également intervenue en tant que partenaire de l’événement. « Il y a beaucoup de sens dans ma présence ce soir : d’abord, simplement pour le plaisir de se retrouver, mais aussi parce que c’est un événement important dans la vie économique de la région ; et parce que la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes est une banque de proximité impliquée dans le territoire. »

Sur les nouvelles organisations de travail et la solution du télétravail, elle affirme : « L’entreprise est le lieu de travail essentiel : en télétravail on produit, dans l’entreprise on construit.« 

Elle a également souligné l’utilité de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes durant cette crise sanitaire inédite : plus de 22 000 PGE accordés et le lancement du dispositif Solid’AURA pour soutenir l’économie du territoire.

Organisations et économie de demain, c’est aussi la mise en avant de concepts innovants : Alain Marty a témoigné en ce sens. De l’importance de l’innovation et du sens donné à l’entreprise à l’attrait de nouveaux talents, le directeur scientifique du groupe industriel Carbios a détaillé comment des solutions innovantes apportées par l’industrie répondent aux défis de demain.

Pour témoigner de la création de nouvelles organisations, Tristan Colombet, Président de Turing 22, Mathieu Paris, PDG de Becoms et Olivier Dondin, délégué régional d’Orange Auvergne, sont intervenus lors d’un échange davantage centré sur l’importance du digital dans les nouvelles organisations du travail en entreprise.

Passer le réel en virtuel, organiser la transition numérique, développer le télétravail comme une opportunité de modifier les activités d’un Groupe, offrir le meilleur de l’hybride et généraliser le travail dans les espaces de coworking sont autant de sujets qui ont été abordés par ces dirigeants d’entreprise sortis grandis de cette crise sans précédent.

« La généralisation du télétravail et du coworking est une chance pour la métropole : on assiste à une prise de conscience des salariés de très grandes métropoles, qui viennent s’installer chez nous, qui travaillent à distance mais nécessitent la qualité de vie que notre territoire peut leur proposer. », a déclaré Christian Colombet, dirigeant de l’espace de coworking Turing 22.

Sur cette thématique du télétravail, les invités ont tous apporté leur vision des choses en apportant leur point de vue depuis leurs fonctions et secteurs d’activité.

Lors de la dernière table ronde de l’événement, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont-Auvergne-Métropole, s’est exclamé : « Il n’est pas question de télétravailler lorsqu’il faut ramasser les ordures dans les rues ou s’occuper des personnes âgées […] Le romantisme du télétravail est bien souvent une esthétique de classes ».

Aux côtés de Frédéric Bonnichon, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et Président de Riom-Limagne-Volcans, et Claude Barbin, Président de la CCI du Puy-de-Dôme, il a pu témoigner de la nécessité de la réorganisation du travail au sein des collectivités et des limites de l’accompagnement des organismes publics auprès du privé autour de ces transformations. La notion d’attractivité du territoire auvergnat a également été soulignée, à l’heure où le rayonnement des activités de l’Auvergne au coeur de la région Auvergne-Rhône-Alpes est plus nécessaire que jamais.

L’événement était retranscris en direct sur les réseaux sociaux du Journal de l’Eco et, de la CCI Clermont-Auvergne-Métropole et de son partenaire MARC Production.  Cette retransmission a rendu possible une interactivité avec les personnes présentes dans la salle afin de commenter en direct ou de poser une question aux invités ou aux présentateurs.

Pour clore cet événement annuel, Lionel Chaumeil et Marc-Alexis Roquejoffre ont dores et déjà annoncé la date de la 10ème édition de la Grande Soirée de l’Eco qui se déroulera le 15 septembre 2022.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !