webleads-tracker

Institutions

Fabrication additive : la Région engage 9,3 millions d’euros

Fabrication additive : la Région engage 9,3 millions d’euros

Industriels régionaux, acteurs académiques, de la recherche… ils étaient plus de 150 à se réunir jeudi 16 novembre dernier à l’Hôtel de Région où Yannick Neuder, vice-président délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Innovation et aux fonds européens, a annoncé le soutien de la Région pour la filière de la fabrication additive.


Cet événement a permis de présenter l’intérêt de la fabrication additive pour les industriels de la région et de montrer la volonté régionale de soutenir cette technologie.

« Je tiens à ce que la Région se positionne en faveur de cette filière. C’est l’occasion de rappeler une fois encore combien notre recherche et notre innovation sont des locomotives pour le rayonnement industriel et technologique d’Auvergne-Rhône-Alpes. » Yannick Neuder, vice-président délégué à l’Enseignement supérieur, à la Recherche, à l’Innovation et aux fonds européens

La fabrication additive désigne les procédés de fabrication par ajouts de matière. Elle est différente des procédés « traditionnels » comme l’usinage qui consiste au contraire à enlever de la matière à une pièce. Que ce soit dans les secteurs de la plasturgie, du médical ou de l’aéronautique, la fabrication additive joue un rôle majeur dans le tissu industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Un rôle majeur pour le tissu industriel régional

La région Auvergne-Rhône-Alpes présente des atouts importants en matière de fabrication additive. D’une part car le territoire compte l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur : fabricants de machines, concepteurs de logiciels, sous-traitants, centres de recherche et d’expertise…

D’autre part car la fabrication additive ouvre de réelles perspectives de développement pour de nombreux secteurs industriels régionaux. En effet, la fabrication additive permet de confectionner de nouveaux types de pièces et de changer les modes de production. Dans cette perspective, cette technologie se place au cœur de l’Industrie du Futur et mérite que la Région lui porte une attention réelle.

« Avec le tissu industriel dense d’Auvergne-Rhône-Alpes, la filière de la fabrication additive a un rôle majeur à jouer. Avec l’aide de la Région, c’est toutes nos entreprises qui pourront bénéficier de ces techniques innovantes qui permettront de répondre aux défis de demain en matière d’emploi, et de développement économique » Annabel Andrelaurent, vice-présidente déléguée aux Entreprises, à l’Emploi et au Développement économique.

C’est pour cette raison que la Région a engagé un soutien sans précédent pour la fabrication additive. Trois grands projets industriels et répondants aux enjeux des filières du territoire ont ainsi vu le jour :

– Le projet Fives Michelin Additive Solutions (FMAS) dont l’ objectif est de nouer une alliance entre Fives et Michelin pour devenir un leader mondial sur le segment innovant de solutions industrielles de grande production.

– Le projet SOFIA, un projet collaboratif dans le domaine de la Recherche et du Développement.

– Le projet de recherche amont par Sigma Clermont en cohérence avec le projet SOFIA

 

La région soutient ces projets à hauteur de 3M€.

 

Le consortium Initiative 3D est également soutenu par la Région. Ce consortium implique les partenaires suivants : Pôle de compétitivité Viaméca, pôle de compétitivité Plastipolis, le CETIM, le CTI IPC, Grenoble INP, l’ENISE, l’EMSE, l’INSA de Lyon, Manutech USD, Sigma et IDPRO.

Ce consortium est complémentaire des projets précédemment cités et permet d’offrir des outils et des compétences, en recherche et développement et en transfert de technologie, au service des industriels de la région.

En définitive, l’aide de la Région en faveur de l’ensemble des projets portant sur la fabrication additive s’élève à près de 6,3M€ auquel il convient d’ajouter près de 3 M€ de fonds FEDER pour un total de 9,3 M€.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !