webleads-tracker

Tendances Éco

Festivals : quelles retombées économiques ?

Festivals : quelles retombées économiques ?

S’ils constituent une véritable vitrine pour les villes hôtes, les festivals participent aussi à l’attractivité économique. Ces événements culturels font vivre les territoires urbains ou ruraux, quels qu’ils soient. Ils dopent les entreprises locales qui génèrent des recettes indirectes et des emplois, notamment dans l’hôtellerie-restauration. Un poids économique évalué à plus de 44 milliards d’euros (2,2 % du PIB) par le ministère de l’Économie.


Les festivals dopent l’économie locale

Dans son rapport du 7 juillet, la Région Auvergne-Rhône-Alpes délivre quelques chiffres sur les festivals locaux et les retombées économiques pour les territoires :

  • Festival Jazz à Vienne : 17 millions d’euros de retombées pour le territoire (étude de 2014)
  • Fêtes du Roi de l’oiseau au Puy-en-Velay : 5 millions d’euros de retombées économiques directes (nuitées, repas, consommations, journées de visite…), avec des nuitées jusqu’à 50 km à la ronde.
  • Festival Country à Craponne-sur-Arzon : une fréquentation estimée à 13 000 personnes sur l’ensemble du week-end, et 2 millions d’euros de retombées économiques sur le territoire.
  • Le Grand Son en Isère : 38 200 visiteurs pour ce village de 1 000 habitants, retombées économiques de près d’un million d’euros pour le territoire.

 

Plus de 6 millions débloqués pour soutenir 421 festivals régionaux

Des événements culturels soutenus par les institutions à l’exemple de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui a aidé 421 festivals et événements en 2017 (+77 qu’en 2016) et débloqué une enveloppe de 6 309 350 € (+ 684 000€ par rapport à 2017).

 

L’activité culturelle pèse plus de 44 milliards d’euros sur l’économie française

D’après une publication du ministère de la Culture, l’activité culturelle pèse 44,5 milliards d’euros sur l’économie française soit 2,2 % du PIB (chiffres 2016). Près de 620 000 personnes travaillent dans les secteurs culturels soit 2,4 % de la population active en 2015.

Catty Boirie



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !