webleads-tracker

Finance

Fonds Résilience | La Région efface un tiers de la dette de ses bénéficiaires

Fonds Résilience | La Région efface un tiers de la dette de ses bénéficiaires

Au mois de juillet 2021, la Région Île-de-France s’était engagée à renoncer au remboursement de sa part de la dette Résilience, pour soutenir la relance de l’activité économique de son territoire.


Depuis le début de la crise sanitaire, la Région Île-de-France est puissamment mobilisée aux côtés des entreprises et des acteurs économiques franciliens, et notamment des TPE et PME du territoire. Avec la création du Fonds Résilience Île-de-France & Collectivités en juin 2020, la Région Île-de-France, la Banque des Territoires et près de 70 collectivités locales ont pu octroyer plus de 133 M€ de financements.

Au mois de juillet 2021, la Région Île-de-France s’était engagée à renoncer au remboursement de sa part de la dette Résilience, pour soutenir la relance de l’activité économique de son territoire.

Cette décision est aujourd’hui mise en œuvre : cette part régionale, qui représente un effort financier de 37,5 M€, bénéficiera aux 7000 entreprises franciliennes qui ont reçu une avance au titre du Fonds Résilience Île-de-France & Collectivités, à compter du mois de février.

La part régionale sera déduite du capital restant à rembourser pour chaque bénéficiaire. Concrètement, la mesure prendra la forme d’une réduction des échéances mensuelles et d’un maintien de la durée initiale du remboursement, contribuant à alléger la charge financière et à lisser les remboursements dans le temps.

Les échéances mensuelles des bénéficiaires du Fonds Résilience Île-de-France & Collectivités vont baisser très substantiellement : de 1/3 en moyenne (+ de 30%). Par ailleurs, 25 collectivités franciliennes ont rejoint l’initiative régionale et, en conséquence, 11 M€ supplémentaires bénéficieront aux entreprises des territoires concernés (voir liste, ci-après*).

Pour mémoire, les bénéficiaires du Fonds Résilience étaient des entreprises qui n’avaient pas ou peu accès aux prêts garantis par l’État.

Cet effacement de dette, d’un montant de près de 50 M€ au bénéfice de 7000 entreprises franciliennes, permettra de leur donner un peu d’air dans un contexte économique et sanitaire qui reste difficile, et d’ainsi maintenir les emplois et les savoir-faire de nos TPE et PME en Île-de-France.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !