webleads-tracker

Services aux particuliers

Forêt Investissement : la forêt, un placement financier sûr et original

Forêt Investissement : la forêt, un placement financier sûr et original

Comme placements financiers atypiques, on connaissait l’acquisition d’œuvres d’art et l’achat de vins mais les investisseurs sont de plus en plus nombreux à se laisser charmer par l’appel de la forêt… Jean-Philippe Roux, dirigeant de Forêt Investissement, revient sur les avantages de cette solution pour faire fructifier son argent.


Agent immobilier depuis 15 ans, Jean-Philippe Roux a décidé de s’orienter dans la vente de forêts et crée sa société, Forêt Investissement, en 2009. « Le déclic s’est fait lors d’une formation forestière durant laquelle plusieurs personnes m’ont demandé de leur trouver des forêts à vendre. Trouver des biens forestiers à vendre reste très difficile car la démarche se fait beaucoup par le bouche-à-oreille. Afin de rendre davantage visibles les offres et mettre en relation le vendeur d’une forêt avec des acquéreurs potentiels, j’ai décidé de me spécialiser dans ce métier. »

Des professionnels de la vente de forêts, la France en dénombre qu’une petite dizaine. Jean-Philippe Roux est ainsi amené à parcourir toutes les régions françaises pour vendre une trentaine de biens forestiers chaque année. En 2012, 108 000 hectares de surface forestière ont été vendus en France et ce, pour un milliard d’euros soit 14 430 transactions. (1)

« Nous vendons des forêts ou des domaines forestiers plutôt haut de gamme c’est-à-dire des domaines atteignant une superficie jusqu’à 1 500 hectares pour des sommes qui peuvent frôler les 10 millions d’euros. Nous nous adressons plutôt à une clientèle de chefs d’entreprises, qui ont vendu leur société et se retrouvent avec beaucoup d’actifs, et qui cherchent à placer leur argent. Nous vendons aussi à des gens qui sont à l’étranger (Français expatriés). La forêt prend de la valeur parce que le bois grossit. La croissance naturelle des arbres étant estimée de l’ordre de 3 % annuel. » Un faible niveau de rendement mais un investissement sûr qui bénéficie d’une fiscalité avantageuse.

Avant la mise en vente de la forêt, Jean-Philippe Roux définit la valeur du bien. Pour cela, il estime la valeur du sol : sa fertilité, le volume d’arbres, la qualité du bois et les essences plantées. Un sol forestier est estimé à environ 3 930 € l’hectare (1). « La présence de bâti (maison, château, dépendance) influe considérablement sur la valeur d’une forêt. » L’offre est ensuite relayée auprès de son réseau d’experts forestiers, de chasseurs et de notaires, ainsi que par la mise en ligne sur le site Internet http://www.foret-investissement.com. Jean-Philippe Roux se charge ensuite, tel un agent immobilier classique, des visites.

« Notre site Internet nous permet d’avoir une grande visibilité ainsi qu’une grande réactivité comme aucun autre support. Nous sommes les seuls à offrir, pour chaque forêt, un reportage photos et des vidéos ainsi qu’un service de cartographie complète. De 2009 à 2014, nous avons délégué la gestion de notre site Internet mais nous avons choisi de reprendre la gestion et de développer notre site nous-mêmes car nous nous sommes rendus compte que nous payions trop chers des services que nous pouvions réaliser nous-mêmes. Pour le référencement et la programmation, nous avons fait appel respectivement à Brioude Internet et une école d’ingénieurs. »

« Le bilan est très positif. Aujourd’hui, nous sommes en pleine expansion et nous pourrions facilement doubler la masse salariale. Nous sommes en train de réfléchir pour développer des sites parallèles un peu moins haut de gamme pour vendre des parcelles plus petites, avec un nouveau site. »

Philippe Roux sera présent lors de la rencontre 1+1 Business Club partenaire, « Internet : levier de développement de votre business ! », le mardi 15 avril 2014 de 11h30 à 14h au Novotel Clermont-Ferrand. Un événement organisé et animé par Virginie Perrot, responsable développement au Journal de l’éco, en partenariat avec Brioude Internet.

(1)    Source : terres d’Europe-Scafr d’après Safer, étude 2012.

Logo_Foret Investissement

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !