webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Création et reprise d’entreprises en Auvergne : les « tendances » 2013

Création et reprise d’entreprises en Auvergne : les « tendances » 2013

Le Forum création et reprise d’entreprises en Auvergne 2013 est un observatoire précis pour connaître les tendances de la création en fonction de plusieurs facteurs : la crise économique pouvant jouer sur l’activité des entreprises, les nouvelles lois en vigueur concernant les auto-entrepreneurs, le sexe et l’âge des nouveaux dirigeants … Ainsi, sont obtenus des chiffres et des analyses donnant un état des lieux de l’entrepreneuriat en Auvergne.


Les chiffres clés

Toutes catégories confondues (hors agriculture), les créations d’entreprises en Auvergne en 2013 sont de 8 258 soit une augmentation de 2,4 % par rapport à 2012. « Derrière ce chiffre se cachent deux évolutions contrastées : une forte hausse des créations d’entreprises sous un statut traditionnel (société ou entreprise individuelle) et une diminution des créations d’auto-entreprises ». Ceci s’explique par la réforme trop floue du statut d’auto-entrepreneur, ainsi toujours selon l’INSEE, « L’auto-entreprise, majoritaire dans les créations jusqu’en 2012, ne représente plus, en 2013, que 48 % des créations d’entreprises en Auvergne. »

Concernant les reprises d’entreprises en 2013, on note une baisse de 11 % par rapport à 2012 soit 675 reprises au total. On peut imputer ce recul à un effet de la crise économique. « Selon l’enquête de conjoncture, menée par la CCI Auvergne, la reprise économique attendue en 2013 n’était toujours pas au rendez-vous. »

Les activités créées et ou reprises (hors auto-entrepreneurs)

« A l’inverse de ce qui s’était produit en 2012, les secteurs primaire, secondaire et tertiaire enregistrent tous une hausse des créations/reprises d’entreprises en 2013 ». La reprise d’entreprises joue un rôle particulièrement important pour certaines activités : « Ainsi, 85 % des reprises sont réalisées dans l’hébergement/restauration qui concentre 42 % de l’ensemble des reprises, mais aussi le commerce de détail (25 %) du total.

Il existe des spécificités départementales : « Entre 2012 et 2013, l’ensemble des départements a connu une hausse des créations et, hormis la Haute-Loire, une baisse des reprises avec toutefois quelques spécificités. L’Allier et le Cantal ont été les départements où les créations/reprises ont été les plus importantes ; la Haute-Loire est le seul département en hausse tant en nombre de créations que de reprises ; le Puy-de-Dôme, est le département le moins dynamique, avec notamment la plus forte baisse de la région pour les entreprises. »

L’entrepreneuriat au féminin

En Auvergne plus d’une activité commerciale sur trois et une activité de services sur cinq sont crées ou reprises par une femme. L’entrepreneuriat féminin représente 25 % des créations/reprises d’entreprises en Auvergne (23 % des créations et 34 % des reprises). Le fait que les femmes ont d’avantage tendance à reprendre des entreprises qu’à les créer s’explique dans la mesure où elles sont majoritaires dans des activités de commerce et de services, là où les reprises sont proportionnellement plus importantes.

Le potentiel de reprise

8 005 dirigeants d’entreprises en Auvergne sont âgés de 58 ans et plus : « ils représentent 20 % de l’ensemble des dirigeants d’entreprises et sont à la tête de près de 11 000 établissements employant au total plus de 91 000 personnes. 28 % des dirigeants âgés de 58 ans et plus ont comme activité le commerce et les services aux particuliers et 18 % les services aux entreprises. « De ce fait, ce sont surtout des TPE qui seront potentiellement à reprendre, mais qui constituent un fort enjeu pour le maintien de l’activité économique sur l’ensemble du territoire. »

Les reprises d’entreprises en Auvergne en 2012

La reprise d’entreprises peut se faire sous deux formes : le rachat d’un fonds de commerce ou le rachat de parts sociales à un ou des actionnaires. « En prenant en compte ces deux types de reprises, on estime à environ 1 300 le nombre de reprises en Auvergne en 2012 : 730 concernent des fonds de commerce soit 56 % et 574 concernent des rachats de parts sociales soit
44 %. » La majorité des reprises d’entreprises se situe dans le Puy-de-Dôme (50 %) puis dans l’Allier (21 %), la Haute-Loire (19 %) et enfin le Cantal (10 %).

« Par département, on note la plus forte proportion de reprises par rachat de fonds de commerce dans le Cantal, tandis que le Puy-de-Dôme enregistre la part la plus élevée de reprises par rachat de parts sociales ». En général, deux reprises sur trois se font dans le secteur du commerce.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !