webleads-tracker

Formation, éducation

GEIQ EPI : « 70 offres d’emploi en alternance devraient être proposées pour la rentrée prochaine ! »

GEIQ EPI : « 70 offres d’emploi en alternance devraient être proposées pour la rentrée prochaine ! »
Véronique de Guittard Chambonnière, GEIQ EPI

Implantée à Clermont-Ferrand et créée en 1997, l’association GEIQ EPI regroupe 35 entreprises qui ont fait le pari de l’alternance. Sous la direction de Véronique de Guittard Chambonnière, accompagnée de son équipe de 9 personnes, le GEIQ accompagne une centaine de salariés qui partagent leur temps entre l’entreprise et la formation qualifiante.


Originaire de la région Auvergne, Véronique de Guittard Chambonnière possède une formation en gestion des ressources humaines. Après avoir travaillé quelques années dans un cabinet de conseil spécialisé dans le recrutement et l’out-placement (1), elle prend la direction du GEIQ EPI à la fin de l’année 1999 : « Lorsque j’ai pris la direction du Groupement d’Employeurs pour l’insertion et la Qualification (GEIQ), sa création était assez récente puisqu’elle remontait à 1997. Le groupement a vu le jour à l’initiative de grosses entreprises de la région qui avaient et ont toujours des valeurs d’entreprises citoyennes. Elles se sont données, grâce à cette association, les moyens de permettre à des gens de se former en pariant sur l’alternance. »

A l’origine du groupement, nous pouvons trouver des entreprises telles que EDF-GDF Services, Volvic, la Seita et bien d’autres. A ce jour, ce sont 35 entreprises qui participent à cette association de type loi 1901 qui emploie 100 salariés en alternance. « Toutes les entreprises peuvent devenir adhérentes à partir du moment où elles adoptent une posture favorable vis-à-vis de l’alternance. Le conseil d’administration de l’association, composé de chefs d’entreprises, valide les adhésions par cooptation. Le GEIQ n’est que très peu subventionné. Pour les chefs d’entreprises, c’est un outil qu’ils se partagent, un outil mutualisé pour l’alternance. »

Le taux de réussite aux examens est de 93 % pour le GEIQ et de 100 % pour GEIQ EPI SUP. Le pourcentage de sortie sur l’emploi se maintient à 72,9 % pour les deux structures

En 2010, un deuxième groupement à vu le jour, le GEIQ EPI SUP, une structure indépendante qui travaille sur l’alternance mais cette fois pour un public à la recherche de qualifications au-delà du niveau BAC +2. « Les entreprises ont des demandes sur des licences, sur des masters, donc nous avons ouvert une deuxième structure. Celle-ci, depuis 2013, est également sollicitée pour ouvrir des parcours en temps partagé entre l’entreprise et les centres de formation. » Le taux de réussite aux examens est de 93 % pour le GEIQ et de 100 % pour GEIQ EPI SUP. Le pourcentage de sortie sur l’emploi se maintient à 72,9 % pour les deux structures.

Dans tous les cas, le contrat de travail est établi par le GEIQ et les personnels sont mis à disposition dans les entreprises adhérentes. Au niveau des centres de formation, le GEIQ travaille avec des CFA, l’AFPA, ou des centres privés selon les diplômes et les activités. « GEIQ EPI et EPI SUP sont des groupements inter-professionnels, c’est-à-dire que nous pouvons avoir, parmi les entreprises adhérentes, aussi bien une maison de retraite qu’un garage automobile ou encore de l’industrie agro-alimentaire. Nous avons des métiers très différents et donc des centres de formation adaptés pour chacun d’entre eux. Nous travaillons notamment beaucoup avec l’école de la deuxième chance à Clermont-Ferrand. »

Le GEIQ est présent sur tous les forums emplois et déclenche une annonce lorsque une offre est proposée par une entreprise de l’association. « Rien que l’année dernière, nous avons signé 70 contrats de travail. Nous recevons des candidatures spontanées mais nous recrutons uniquement lorsqu’un adhérent nous sollicite. Nous établissons une pré-sélection et nous présentons à l’entreprise les candidats que nous avons retenus. Une fois le candidat choisi, le contrat de travail est établi et un tuteur métier est désigné pour suivre le salarié tout au long de son parcours dans l’entreprise adhérente. Un chargé de médiation du GEIQ est également nommé pour suivre l’alternant. C’est un double tutorat.» Le cœur de métier du groupement est donc d’accompagner le salarié et le tuteur durant toute la durée du contrat. « Cela fonctionne parce que le taux de sortie sur l’emploi est bon et les ruptures de contrats faibles. »

70 % du budget de l’association est assuré par les entreprises. L’OPCA (2) participe également au budget ainsi que le Conseil régional par le biais de primes aux apprentis. Le GEIQ reçoit également une subvention de la Direction du Travail. Au niveau de son rayonnement, le GEIQ intervient principalement sur le Puy-de-Dôme. Tous les premiers mardis du mois, les chefs d’entreprises adhérents au GEIQ peuvent se retrouver autour d’une table ronde et des visites thématiques régulières sont organisées dans les sociétés. Dans les semaines qui viennent, le GEIQ va mener des actions de recrutement sur des métiers de magasiniers et préparateurs de commandes. L’entreprise Volvic devrait aussi recruter une dizaine de conducteurs de machines en alternance. Au total, ce sont 70 offres d’emploi en alternance qui devraient être encore à pourvoir cette année.

(1) Out-placement : Reclassement de personnel

(2) OPCA : Organisme Paritaire Collecteur Agréé

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !