webleads-tracker

Société

GREC Francilien | Un groupe d’études pour l’environnement et le climat en IDF

GREC Francilien | Un groupe d’études pour l’environnement et le climat en IDF

La Région Île-de-France lance le GREC francilien, groupe régional d’études porté par des scientifiques de rang mondial spécialistes du climat et de ses impacts environnementaux, en particulier sur la biodiversité.


« GIEC » appliqué à l’échelle de la Région Île-de-France, le rôle du GREC francilien sera d’expliquer scientifiquement les changements climatiques en cours en Île-de-France, d’anticiper les évolutions climatiques à venir au cours du 21è siècle pour l’Île-de-France et d’aider la Région à en tirer les conséquences.

Aucune région n’est épargnée par les impacts du changement climatique et la perte de biodiversité. A l’occasion de la COP Île-de-France en septembre 2020, la Région a adopté 192 mesures pour faire de l’Ile-de-France une région ZAN, ZEN (Zéro artificialisation nette, zéro émission nette) et circulaire à l’horizon 2040.

Pour servir cet objectif, le premier travail scientifique demandé par la Région au GREC francilien est une analyse, à partir des travaux internationaux de référence existants, du changement climatique en Île-de-France et des risques climatiques encourus par le territoire francilien.

L’objectif est de mieux comprendre le changement climatique déjà en cours et ses impacts environnementaux en Ile-de-France, avec une projection jusqu‘en 2100. Ce travail sera aussi l’occasion d’une étude des solutions – y compris technologiques – pour s’adapter à ce changement climatique, aujourd’hui mal connues dans le contexte d’une Région comme l’Île-de-France.

Afin de pouvoir mener à bien ces études jusqu’à l’été 2022, avec l’organisation de conférences grand public si la situation sanitaire le permet, la Région Île-de-France souhaite accompagner financièrement le GREC francilien, et proposera en avril le vote d’une subvention à la commission permanente du Conseil régional.

Le GREC francilien est impulsé par l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL) et son directeur Robert Vautard, l’Institut de recherche en sciences du Climat, et l’Institut de la transition environnementale Sorbonne Université (SU-ITE), institut pluridisciplinaire thématique de l’Alliance Sorbonne Université, tous deux implantés sur le Campus de Sorbonne Université.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !