webleads-tracker

Tendances Éco

Guide Michelin | De nouveaux étoilés en 2021

Guide Michelin | De nouveaux étoilés en 2021

Dans un contexte de crise extrème pour les restaurateurs, le Guide Michelin a néanmoins annoncé les nouveaux étoilés pour l’année 2021. Parmi eux, le restaurant Castel-Pontin L’Auberge du Pont a reçu sa première étoile, comme 53 autres restaurants français, symbole de reconnaissance de la part de cette référence mondiale de la gastronomie.


Le Guide Michelin, c’est une valeur sûre, mythique, locale mais aussi universelle, qui met en avant selon ses critères les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie, en récompensant par ses étoiles Michelin les meilleurs établissements.

Ce célèbre guide gastronomique est par ailleurs de plus en plus exporté à l’étranger, mettant en valeur les enseignes de l’hôtellerie-restauration de nombreux pays d’Europe et du monde entier, et connaît depuis 2008 un franc succès en Asie, notamment à Tokyo, Hong-Kong ou Bangkok.

Pour les chefs récompensés d’une ou de plusieurs étoiles au Guide Michelin, les retombées médiatiques et financières sont une aubaine : l’étoile Michelin représente pour les touristes et amateurs un véritable gage de confiance et de qualité. L’impact est donc incontestable pour les établissements avec une faible notoriété et peu médiatisés.

Cette édition 2021 du Guide Michelin a accordé un seul nouveau trois étoiles pour Alexandre Mazzia, chef marseillais ainsi que deux nouveaux deux étoiles pour les restaurants de La Merise dans le Bas-Rhin et Marsan par Hélène Darroze à Paris.

En parallèle, ce sont 54 nouveaux établissements ont reçu leur première étoile au Guide Michelin, dont un seul établissement puydômois : l’Auberge du Pont, à Pont-du-Château.

L’Auberge du Pont, c’est le restaurant de Rodolphe Regnauld depuis 2005. Il a construit la renommée de son auberge grâce au bouche à oreilles, puis grâce aux journalistes et aux guides, et reçoit donc dès à présent les éloges du Guide Michelin qui saura transmettre au plus grand nombre la réputation de ce restaurant puydômois.

« Rodolphe Regnauld possède la fougue du vent breton (il a grandi dans la péninsule) et la passion des produits de sa région d’adoption qu’il marie dans des assiettes terre-mer : langoustine du Guilvinec en deux façons, framboises, petits pois, caviar d’Aquitaine Sturia ; filet de bœuf de Salers et foie gras des plaines de Limagne façon Rossini, jus de viande corsé. Quant au cadre, chaleureux et contemporain, entre auberge et loft, il séduit pour son côté intime et cosy. », annonce le Guide Michelin sur son site Internet.

En cette période de crise sanitaire remplie d’incertitudes, notamment pour les restaurateurs contraints à maintenir leurs établissements fermés jusqu’à nouvel ordre, c’est donc une note positive qui est apportée à ce restaurant local qui saura ravir les palais de sa clientèle dès sa réouverture.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !