webleads-tracker

Tourisme, restauration

Guide vert Michelin Auvergne Bourbonnais, une pluie d’étoiles

Guide vert Michelin Auvergne Bourbonnais, une pluie d’étoiles
Philippe ORAIN, Rédacteur en Chef du Guide Vert et Claire DORLAND-CLAUZEL, Membre du Comité Exécutif du Groupe, Directeur de la Communication, des Marques et des Relations Extérieures

Le nouveau guide vert Michelin Auvergne Bourbonnais vient de paraître et avec lui son palmarès d’étoiles tant attendu. L’auvergne recueille une pluie d’étoiles dont 6 nouvelles 2 étoiles et un 3 étoiles attribué à la Basilique Notre Dame du Port. Inventaire…


Guides , cartes, et étoiles dans l’ADN de Michelin

A l’époque où smartphones et tablettes ont remplacé nombre de publications imprimées, il peut sembler paradoxal de s’attacher encore au guide papier, celui que l’on tient bien en mains, que l’on feuillette. Michelin a mis à disposition des internautes toutes les “applis” leur permettant de préparer leur voyage, de se guider via internet tout au long de leur parcours, de se géolocaliser pour se connecter avec les sites remarquables, réserver son hôtel, dénicher le restaurant gastronomique sur sa route. Il n’en demeure pas moins vrai que le « guide vert Michelin » continue une belle carrière.

Son succès tient autant à la qualité des commentaires et recommandations qu’au sérieux des équipes chargées de sélectionner les sites touristiques, les hébergements et les restaurants et puis d’attribuer les étoiles.

C’est un accompagnement à la mobilité que les fondateurs de la Manufacture Michelin, André et Edouard Michelin ont très tôt mis en place en véritables visionnaires. Dès l’origine le guide propose des points d’étapes remarquables et les signale selon un système unique de classement, les étoiles : 1 étoile signale un site Intéressant, 2 étoiles suggèrent que l’endroit « Mérite le détour », un 3 étoiles « vaut le voyage ».

La région en entier mérite un 3 étoiles

Selon l’avis de Philippe ORAIN, Directeur Editorial du Guide vert Michelin, c’est la région toute entière qui mériterait un 3 étoiles « une région unique avec son patrimoine naturel, ses églises romanes, ses châteaux, ses demeures de plaisance du Bourdonnais, une région singulière grâce à ses traditions et à son art de vivre, et aussi par sa modernité avec deux grands sites, ceux Vulcania et le Pal, sans oublier la ville extrêmement dynamique, Clermont-Ferrand. »

A défaut de donner un 3 étoiles à l’Auvergne, la basilique Notre-Dame-du-Port figure parmi les 3 nouveaux sites classés 3 étoiles en 2015 pour « son intérieur particulièrement remarquable et sa visite très agréable».

Au nombre de 6, les nouveaux sites classés 2 étoiles témoignent de l’évolution des goûts du public, plus ouvert dans ses choix, proie à d’autres curiosités autre que les sites traditionnels. Le classement en 2 étoiles de la vallée des usines à Thiers, en fait partie : « un très bel exemple de mise en valeur du patrimoine industriel ». Les autres sites habitent le vieux Clermont, « magnifié par sa cathédrale et la basilique Notre-Dame-du-Port ». D’autres décrochent également une deux étoilesle château de Tournoël à Volvic, dont le classement récompense « les grands travaux entrepris pour sauver de l’oubli des lieux d’une grande attractivité », les Monts du Cézallier, « une très belle région sauvage », le PAL un des sites d’attraction les plus visités en France avec 560 000 visiteurs par an, la ville de Vichy, « une des plus belles villes d’eau en Europe avec son style art déco, son opéra dont la façade est classée 1 étoile, son rayonnement qui déborde largement la France, son dynamisme. »

Dix huit nouveaux sites décrochent une étoile

A Clermont-Ferrand, la place de Jaude, une des plus grandes places piétonnes d’Europe, la rue des Gras à la perspective remarquable, l’hôtel de Fontfreyde, les fresques de la cathédrale (le plus grand ensemble de peintures moyenâgeuses en France), le chevet de Notre-Dame-du-Port, la cour de l’hôtel de Chazerat sont dotés d’une étoile.

Dans l’Allier, l’église d’Ebreuil et le quartier de la cathédrale, le vieux Moulins à découvrir à pieds, obtiennent leur étoile.

Chatel Guyon rejoint les 6 villes thermales classées 1 étoile, à la fois pour sa ville et son établissement thermal. Le domaine de Randan, les collections du château de Parentignat ( le château dans son ensemble est déjà classé), les peintures murales du château de Villeneuve Lembron, le minérail à Tauves, animé par une équipe de passionnés, anciens mineurs, le parc animalier d’Ardes sur Couze arborent désormais une étoile dans le guide vert 2015.

Deux nouveaux châteaux, le château de Rochelambert en Haute Loire, un château du XIII et XVIème siècles classé Monument historique et le château de Messilhac dans le Cantal, une demeure historique qui a accueilli le tournage de “La princesse de Montpensier” de Bertrand Tavernier.

Un système de notation rigoureux

Michelin décerne ses étoiles selon un système de notation fondé sur 9 critères. L’inventaire est extrêmement rigoureux, rappelle son rédacteur en chef : « La colonne vertébrale de notre ligne éditoriale repose sur un énorme travail élaboré sur des critères d’évaluation répartis en 3 catégories, pour évaluer un site, nous nous référons à 9 critères précis : lors de la découverte du lieu, sa valeur patrimoniale, son authenticité, son charme et la qualité de l’accueil”.

Au delà de ces 25 nouvelles étoiles, le guide vert propose plus de 580 adresses, une soixantaine de cartes pour construire circuits et promenades. Il souligne les 10 incontournables de la destination Auvergne, une sélection des plus beaux sites étoilés.

A  découvrir dans le nouveau guide vert Auvergne Bourbonnais à partir du 16 février 2015



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !