webleads-tracker

Alléger la facture fiscale de l’entreprise A la base de la pyramide de Maslow, se loger vient tout de suite après le besoin de se nourrir. L’habitat est donc un enjeu vital, marchepied indispensable à l’épanouissement de tous. « H&H s’est dotée d’une société en commandite par actions, La Foncière, qui appuie la politique d’achat, la construction et la rénovation de logements. » En Auvergne (Puy-de-Dôme et Cantal, en plus de l’Allier au 1er janvier 2015), H&H mène ses activités avec l’aide de 102 bénévoles qui donnent de leur temps et parcourent des centaines de kilomètres pour accompagner les personnes. L’association fait aussi appel à l’épargne solidaire, des banques « citoyennes » font don d’un pourcentage de leurs intérêts dans ce sens. Un bon moyen d’alléger la facture fiscale en soutenant une action d’intérêt général ! Françoise Autret lance justement un appel en direction des entreprises, pour mobiliser du mécénat de compétences, des aides en nature. « Nous souhaitons nous appuyer sur les entreprises qui détiennent les compétences. Le mécénat de compétences, c’est-à-dire le détachement de personnel sur une mission particulière, constitue un moyen d’orienter leur impôt de société ou de s’en décharger en mettant à contribution leur collaborateur dans une œuvre sociale reconnue d’utilité publique. Au-delà du salaire, c’est une manière de remettre du sens, de la motivation dans la gestion des ressources humaines… » Les aides en nature, le prêt de matériel, l’assistante logistique sont également très appréciés pour la rénovation des logements. De la bonne gestion des compétences Ancienne directrice de la Caisse d’allocations familiales (CAF), Madame Autret sait l’importance de miser sur les jeunes. « Pas toujours employables en l’état, ils nécessitent souvent une (re)mise à niveau du fait de leur éloignement de l’emploi. Les bricoleurs veulent des outils mais il faut chercher les moyens d’en acquérir ou de les fournir. » Dans ce sens, la vice-présidente compte beaucoup sur l’apport de forces vives et expérimentées dans le cadre d’un mécénat de compétences avec l’entreprise pour combler cette lacune. « La performance est le fruit de compétences et de motivation en action ! Un cadre d’une grande entreprise nous a rejoint récemment pour encadrer les jeunes dans la rénovation d’un logement. Un appui précieux pour la mise en œuvre de notre projet d’insertion sociale. » Quand les carnets de commandes se remplissent plus difficilement et que l’entreprise peine à occuper son personnel, le détachement de compétences s’avère être une opportunité à saisir pour gérer ses ressources humaines, son capital humain. Au profit de l’entreprise, du salarié détaché et de l’organisation…Gagnant puissance 3.   Chiffres clés en 2013 :
Création en 1998, H&H couvre les départements du Puy de Dôme, du Cantal et depuis le 1er janvier 2015, l’Allier. L’association auvergnate compte 102 bénévoles.
101 familles logées en 2014 - 70 logements à Clermont Ferrand et sa banlieue, 3 à Issoire, 4 à Riom, 3 à Chatel Guyon, 1 à Viscomtat et 1 à Thiers + 19 familles en résidence sociale d’urgence à la Maison St Pierre (cogérée par l’UDAF et le Secours Catholique).
15 nouveaux logements en cours de réhabilitation, 25 autres en projet pour 2015.
 ">Information économique locale

BTP, construction, immobilier

Habitat et humanisme s’intéresse aux compétences de l’entreprise

Habitat et humanisme s’intéresse aux compétences de l’entreprise

Fondée en 1985, l’association Habitat & Humanisme Auvergne facilite l’accès des familles et personnes seules, en difficulté ou même salarié, à un logement décent et à faible loyer. Françoise Autret (vice-présidente) lance un appel aux entreprises pour mettre à leur disposition les compétences de leurs salariés. De l’intérêt du mécénat de compétences…


A quelques mètres du CHU Gabriel Montpied, le portail de la maison blanche située 8 rue nouvelle des Liondards est grand ouvert, comme un appel à s’approcher. Aucune place de disponible dans l’allée, l’écriteau donne le sens de la marche. Passé le seuil d’entrée, un lieu de vie est animé et plutôt chaleureux. Françoise Autret la vice présidente en charge de la communication et des finances, m’accueille dans l’espace commun, à la vue de tous. Dans ces murs, les bénévoles partagent sans “chichis” leur idée d’un habitat pour tous.

« Notre ADN est basé sur le logement social, l’accompagnement et l’économie sociale et solidaire. Nous disposons de 85 logements, en plus de l’accueil d’urgence de la Maison Saint Pierre (19 places), cogéré avec le Secours Catholique. Nous achetons, construisons, rénovons des logements pour louer à bas loyer et les rendre accessible à un public en difficulté. Ce n’est pas de l’assistanat, ils paient un loyer pour lequel nous avons peu de financement public. » En effet, rien ne serait possible sans l’appui de propriétaires solidaires et acquis à la cause, qui mettent leur bien immobilier à la disposition de l’association locataire et garante de son état.

Alléger la facture fiscale de l’entreprise

A la base de la pyramide de Maslow, se loger vient tout de suite après le besoin de se nourrir. L’habitat est donc un enjeu vital, marchepied indispensable à l’épanouissement de tous. « H&H s’est dotée d’une société en commandite par actions, La Foncière, qui appuie la politique d’achat, la construction et la rénovation de logements. » En Auvergne (Puy-de-Dôme et Cantal, en plus de l’Allier au 1er janvier 2015), H&H mène ses activités avec l’aide de 102 bénévoles qui donnent de leur temps et parcourent des centaines de kilomètres pour accompagner les personnes. L’association fait aussi appel à l’épargne solidaire, des banques « citoyennes » font don d’un pourcentage de leurs intérêts dans ce sens. Un bon moyen d’alléger la facture fiscale en soutenant une action d’intérêt général !

Françoise Autret lance justement un appel en direction des entreprises, pour mobiliser du mécénat de compétences, des aides en nature. « Nous souhaitons nous appuyer sur les entreprises qui détiennent les compétences. Le mécénat de compétences, c’est-à-dire le détachement de personnel sur une mission particulière, constitue un moyen d’orienter leur impôt de société ou de s’en décharger en mettant à contribution leur collaborateur dans une œuvre sociale reconnue d’utilité publique. Au-delà du salaire, c’est une manière de remettre du sens, de la motivation dans la gestion des ressources humaines… » Les aides en nature, le prêt de matériel, l’assistante logistique sont également très appréciés pour la rénovation des logements.

De la bonne gestion des compétences

Ancienne directrice de la Caisse d’allocations familiales (CAF), Madame Autret sait l’importance de miser sur les jeunes. « Pas toujours employables en l’état, ils nécessitent souvent une (re)mise à niveau du fait de leur éloignement de l’emploi. Les bricoleurs veulent des outils mais il faut chercher les moyens d’en acquérir ou de les fournir. » Dans ce sens, la vice-présidente compte beaucoup sur l’apport de forces vives et expérimentées dans le cadre d’un mécénat de compétences avec l’entreprise pour combler cette lacune. « La performance est le fruit de compétences et de motivation en action ! Un cadre d’une grande entreprise nous a rejoint récemment pour encadrer les jeunes dans la rénovation d’un logement. Un appui précieux pour la mise en œuvre de notre projet d’insertion sociale. »

Quand les carnets de commandes se remplissent plus difficilement et que l’entreprise peine à occuper son personnel, le détachement de compétences s’avère être une opportunité à saisir pour gérer ses ressources humaines, son capital humain. Au profit de l’entreprise, du salarié détaché et de l’organisation…Gagnant puissance 3.

 

Chiffres clés en 2013 :

Création en 1998, H&H couvre les départements du Puy de Dôme, du Cantal et depuis le 1er janvier 2015, l’Allier. L’association auvergnate compte 102 bénévoles.
101 familles logées en 2014 – 70 logements à Clermont Ferrand et sa banlieue, 3 à Issoire, 4 à Riom, 3 à Chatel Guyon, 1 à Viscomtat et 1 à Thiers + 19 familles en résidence sociale d’urgence à la Maison St Pierre (cogérée par l’UDAF et le Secours Catholique).
15 nouveaux logements en cours de réhabilitation, 25 autres en projet pour 2015.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !