webleads-tracker

Industrie

“HALL 32”, LE Centre des métiers du futur à Clermont-Ferrand

“HALL 32”, LE Centre des métiers du futur à Clermont-Ferrand

Véritable vitrine des métiers de l’industrie du futur, “Hall 32” a désormais dépassé le stade du simple projet. Voulu par le groupe Michelin et annoncé l’an dernier sous l’appellation provisoire de “Campus entreprises”, ce Centre des métiers de l’Industrie, implanté à Clermont-Ferrand dans le quartier de Cataroux, entre désormais dans sa phase de réalisation. Il sera opérationnel dès la rentrée de septembre 2019.


Après l’avoir présenté en ce sens au président de la République, Emmanuel Macron, en janvier dernier, Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin, vient lancer la phase active du projet en présence de Laurent Wauqiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole.

« Hall 32 » est l’aboutissement d’un projet à la fois ambitieux du groupe Michelin, initié il y a deux ans, et soutenu par de grands acteurs économiques de la région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Académie de Clermont-Ferrand. Il est porté par la Banque de France, Limagrain, Michelin, Opcalia, ViaMéca et le Rectorat de la Région Académique Auvergne-Rhône-Alpes, regroupés au sein de l’association 2ARAMI (Association Auvergne-Rhône-Alpes pour les Métiers de l’Industrie), elle-même présidée par Isabelle Sauret.

Son objectif est de mieux appréhender les problématiques liées aux emplois industriels, leur attractivité, le recrutement ou bien encore la formation. 2ARAMI mettra ainsi à disposition dans “Hall 32” de nombreux services comme la promotion des métiers de l’industrie, l’orientation, la formation professionnelle d’excellence destinés aux jeunes ou adultes de différents horizons, ou bien encore le transfert de savoirs technologiques à destination des PME/PMI. “Hall 32” proposera également une filière d’insertion pilote, destinée aux jeunes déscolarisés ou en situation de fort décrochage scolaire. Doté d’équipements de haut niveau, “Hall 32” s’appuiera sur des méthodes pédagogiques innovantes.

« Notre rêve est devenu réalité, ce lieu devient un lien réel entre l’industrie, les jeunes et leurs parents », a souligné Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin, lors de la présentation du “Hall 32“ ;  Je regrette cette anomalie française de considérer l’apprentissage comme une voix secondaire, alors que c’est une voie royale. »

Ce centre vient compléter les structures existantes dans le territoire. Il a vocation à s’ouvrir à toutes les entreprises industrielles de la région qui souhaitent bénéficier du dispositif et en particulier aux PME et TPE. Dans un espace unique, ouvert, favorisant l’égalité des chances et l’attractivité des métiers industriels, ce concept inédit et innovant a pour objectif de permettre une meilleure adéquation entre les offres de formation et les besoins des entreprises en apportant des réponses concrètes : informer, former innover, mettre en réseau.

Un partenariat unique au service de l’emploi
De tels partenariats sont suffisamment rares pour ne pas les mettre en valeur. Celui-ci est le fruit d’un regroupement de volontés et d’énergies, inédit, associant le public et le privé. Il concentrera dans un lieu unique l’ensemble des dispositifs pour offrir des ressources en parfaite adéquation avec les métiers de l’industrie. Ce secteur est en constante mutation et donc, créateur d’emplois…
La structure dispose d’un financement d’environ 30 millions d’euros sur cinq ans qui sont apportés par plusieurs partenaires : Michelin (13,8 M€), la Banque des Territoires dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (0,4 M€), la Région Auvergne-Rhône-Alpes (3,2 M€) et Opcalia (1,3 M€). Ce budget permettra de financer la création du lieu dédié et le démarrage de l’activité. La Banque de France, Limagrain, ViaMéca (pôle de compétitivité – plus de 200 entreprises adhérentes), et le Rectorat de l’académie de Clermont-Ferrand apportent, quant à eux, une contribution de compétences, comme la mise à disposition d’enseignants, de personnels administratifs, ou bien encore de membres des corps d’inspection.

Informer et former
Ce centre des métiers de l’Industrie a pour ambition de former en s’appuyant sur l’apprentissage, des pédagogies totalement innovantes et des technologies de pointe. Les formations seront dispensées dans les champs de la maintenance, l’électricité, la production et la conception mécanique, et le pilotage de ligne de production, viendront compléter l’offre déjà existante dans le territoire. En matière de formation continue, cette école d’une nouvelle génération, permettra d’apporter des réponses grâce à une mutualisation inter-entreprises ou organisées selon des besoins spécifiques.

« Dans cette perspective, “Hall 32” se veut un laboratoire de pédagogie proposant des formations professionnelles d’excellence. En marche courante, le Centre a prévu d’accueillir 300 étudiants en formation initiale et 1800 adultes en formation continue ».

L’approche pédagogique de “Hall 32” privilégiera l’individualisation des parcours et l’approche par blocs de compétences. Chacun d’eux fera appel à des modules intégrant trois composantes : professionnelle, personnelle et citoyenne. Entièrement personnalisé, chaque parcours permettra de répondre aux attentes d’une certification retenue, aux attentes des entreprises d’accueil et à celles de l’apprenant en formation

Chercher et innover
Pour cela, le Centra des métiers de l’industrie va mettre à disposition un FabLab et un Design Lab, dotés d’équipements innovants et les plus performants qu’il soit, comme des imprimantes 3D ou encore une ligne de production de l’usine du futur. Ainsi les formations qui y seront dispensées offriront un savoir technologique mais aussi des solutions innovantes et modernes basées sur une fabrication additive ou bien encore robotique.

Unique en son genre, « Hall 32 » veut être un espace réel et non virtuel, de la co-construction de l’innovation industrielle. Les ateliers collaboratifs faciliteront les rencontres entre les apprenants, les formateurs et les entreprises. Par exemple, des projets pourront être développés en collaboration autour des moyens du Centre. La recherche de stages se verra facilitée par la présence d’un bureau spécifique, mettant en vis-à-vis les propositions des entreprises et les attentes des apprenants. Le Centre permet ainsi de prototyper de façon collaborative et ouverte, de réaliser des tests pour des projets identifiés, de servir de plateforme de développement de projets ou de permettre à des start-up, TPE ou PME, de valider leurs solutions et d’engager le dépôt de brevets.

Un édifice entièrement dédié à cette ambition
L’édifice, d’une surface de 10 000 m2 est constitué de trois grandes entités distinctes, communiquant avec fluidité, les unes avec les autres. Le Centre des métiers de l’Industrie bénéficie d’une implantation centrale exceptionnelle. Il est installé sur le site Michelin de Cataroux, dans le nouveau quartier de l’innovation de l’agglomération clermontoise, au cœur dans la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce choix d’implantation est tout un symbole traduisant la rencontre du passé et de l’avenir, “Hall 32” s’impose comme la tête de pont affirmée d’une étape importante dans la conception d’une industrie en perpétuelle évolution.

La zone Pôle Entreprises est un lieu destiné au transfert de savoirs et à la présentation de l’industrie 4.0. Destinée à accueillir des entreprises dans le cadre de projets spécifiques, cette vitrine technologique est constituée de 6 salles projet, d’une place verte d’échanges entre les entreprises et les apprenants, d’un Design Lab et d’un FabLab. D’une surface de 3 000 m2, la zone Pôle Technique concentrera l’ensemble des moyens techniques pédagogiques ainsi qu’une unité représentative de l’industrie 4.0. Enfin, la zone Pôle Evènements aura pour vocation de devenir le lieu de valorisation des entreprises par l’organisation de conférences et de séminaires. Dans ce cadre, une salle polyvalente équipée de gradins rétractables, jouxtant le showroom, offrira une capacité de 250 places qui seront ouvertes à la location.

A l’intérieur du nouveau bâtiment, on retrouvera la grande halle, espace végétalisé, se situant à l’interface des pôles majeurs et assurant leur desserte. Une circulation verticale donne accès au belvédère, qui dessert des boxes de travail et des salons aux accès plus confidentiels. Cette galerie en double hauteur, située à étage, permet également une perception différente, plus large, sur le pôle technique, les FabLab, la galerie des métiers et la place verte. Pour les cours, des salles sont prévues afin d’accueillir les apprenants de tous cursus, qu’ils suivent une formation initiale ou continue. Ces salles, en effet, sont vouées à accueillir tous types d’occupants et permettront des flux favorisant les échanges. Une cafétéria sera ouverte et accessible à toutes les personnes amenées à fréquenter le Centre des métiers de l’Industrie.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !