webleads-tracker

Commerce

Harper, un nouveau concept store dédié à la mode dans Lyon 6ème

Harper, un nouveau concept store dédié à la mode dans Lyon 6ème

Recréer l’ambiance d’une petite boutique de quartier tout en proposant les marques de prêt-à-porter des grands magasins parisiens, c’est ce qu’Eléonore Monneret et Louis Gastrein souhaitent offrir dans le sixième arrondissement de Lyon. Eléonore nous présente l’origine et l’esprit du projet.


Dans la vie, ils forment un couple. Dans leur boutique, ils sont associés. Après une école de commerce, Louis a été agent commercial B to B dans une enseigne de prêt-à-porter, ce qui lui a permis de développer un bon carnet d’adresses. « De mon côté, explique Eléonore, j’étais responsable du rayon femme d’une boutique. Mais j’avais très envie d’élargir mon champ d’action et de découvrir l’envers du décor : aller sur les salons, rencontrer les créateurs, me rapprocher de la clientèle. »

La boutique était dans notre tête

 « Nous voulions créer une boutique de proximité où les gens peuvent prendre le temps d’essayer, de choisir, voire de prendre un café avec nous en discutant autour de leurs envies. La base du concept est qu’on habille nos clients de la tête aux pieds. Ils viennent souvent en couple, car nous proposons des collections homme et femme. On veut que le client n’ait pas besoin d’aller ailleurs pour trouver la tenue qu’il lui faut. C’est pour cela qu’on étend notre offre à une panoplie d’accessoires comme les bijoux, les montres, les chapeaux ou les lunettes. »

Le prêt à taux zéro accordé par Rhône Développement Initiative a permis aux deux associés d’acheter leur première collection automne-hiver à l’ouverture, en octobre 2014. Les banques ont également prêté pour l’investissement matériel et le droit au bail, mais elles ne peuvent pas financer le stock, « donc cela aurait été difficile sans RDI », confie Eléonore.

Une histoire de famille

« Les locaux étaient auparavant occupés par un opticien. Nous les avons entièrement réaménagés en portant un soin particulier aux ambiances et éclairages. Sur le plan de la décoration intérieure, on n’a fait que du sur mesure : cela a été dessiné et créé par nous-même, avec l’aide de mon beau-père ébéniste. Notre inspiration est liée à l’esprit des pays nordiques, on a beaucoup été influencés par un voyage au Danemark. »

Le couple s’appuie sur la belle dynamique de création dans le prêt-à-porter en France, pour proposer des collections parisiennes, comme Valentine Gauthier pour les femmes ou Cuisse de Grenouille, pour les hommes. Il se montre également sensible aux marques qui travaillent à partir de matières biologiques, par exemple Knowledge Coton Apparel, créateur danois. Outre l’accueil en magasin, la boutique Harper propose un service de commande en ligne avec livraison dans le monde entier. Elle se porte bien car, dans un secteur en crise, les objectifs commerciaux fixés pour le premier exercice ont été atteints.

Sous une bonne étoile

« Nous sommes contents, notre clientèle est déjà très fidèle, ce qui nous surprend au bout d’à peine un an. Pour l’anecdote, le nom Harper a été choisi en référence à une petite histoire romantique avec Louis, liée au chanteur Ben Harper qu’on adore tous les deux. »



Un article de Fabrice Fery

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !