webleads-tracker

Société

Ile-de-France | Aide au permis de conduire pour les jeunes en insertion

Ile-de-France | Aide au permis de conduire pour les jeunes en insertion

Depuis le 1er mars 2021, la Région Île-de-France finance jusqu’à 1.300 euros le permis B aux jeunes Franciliens de 18 à 25 ans en insertion professionnelle. 60.000 jeunes sont potentiellement concernés par cette mesure destinée à favoriser leur embauche.


Aujourd’hui, de nombreux jeunes n’ont pas le permis de conduire, ce qui peut être un frein à leur embauche. La raison étant souvent le coût élevé de la formation. 

La Région apporte une solution. Elle propose, depuis le 1er mars 2021, une aide pouvant aller jusqu’à 1.300 euros à tous les Franciliens de 18 à 25 ans en insertion professionnelle qui souhaitent passer le permis B. Environ 60.000 jeunes pourraient être concernés par ce coup de pouce financier en Île-de-France.

Lancée à titre expérimental dans le Val-d’Oise en décembre 2020, la mesure est désormais étendue à toute l’Île-de-France.

Ainsi, les Franciliens âgés de 18 à 25 ans, inscrits dans une démarche d’insertion professionnelle, et se trouvant dans l’une des situations suivantes, pourront bénéficier de cette mesure.

  • Jeunes stagiaires de la formation professionnelle inscrits dans l’un des dispositifs régionaux dédiés aux jeunes sans qualification. (École de la 2e chance (E2C) ; espace dynamique d’insertion (EDI) ; parcours entrée dans l’emploi (PEE).)
  • Jeunes inscrits et suivis en mission locale, signataires d’un parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA) dont le projet professionnel nécessite l’obtention du permis.
  • Demandeurs d’emploi de moins de 26 ans résidant en quartier prioritaire politique de la ville ou QPV ou en zone rurale définie au Pacte rural de la Région.

Le montant maximum de l’aide s’élève à 1.300 euros. L’aide, qui est accordée dans la limite des crédits disponibles, fait l’objet de 2 versements. Un 1er versement forfaitaire de 650 euros permettant de valider la démarche de la formation engagée, puis un second versement, jusqu’à 650 euros maximum, viendra valider la réussite au permis.

 

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !