webleads-tracker

Tendances Éco

Ile-de-France | La Région présente son soutien au Festival de Cannes

Ile-de-France | La Région présente son soutien au Festival de Cannes

La Région Île-de-France, première collectivité financeuse du cinéma et de l’audiovisuel en France, sera présente au Festival de Cannes et a annoncé lui renouveler son soutien.


Cannes est un rendez-vous majeur pour le cinéma. La Région Île-de-France concentre sur son territoire la majorité des talents, des entreprises et des tournages et n’a cessé, depuis 2017, de renforcer ses aides à ce secteur culturel stratégique, vecteur d’emplois et d’innovations, de rayonnement et d’attractivité.

Portée par un budget de près de 25 M€, l’action régionale permet chaque année d’accompagner 150 films, 40 scénaristes, 50 festivals et de soutenir les salles indépendantes franciliennes dans leurs travaux de rénovation et de modernisation.

Près de 25 M€ pour la filière cinéma et audiovisuel

La Région consacre un budget de près de 25 M€ par an au bénéfice du secteur, dédié notamment au Fonds de soutien au cinéma et à l’audiovisuel, et à l’aide après réalisation. Ce budget s’inscrit dans une dynamique de renforcement significatif des crédits alloués par la Région à la culture. Entre 2015 et 2022, le budget culturel de la Région Île-de-France est passé de 83 M€ à 102 M€.

Un Fonds de soutien au cinéma et à l’audiovisuel mieux doté et plus efficace

L’Île-de-France concentre près de 80 % des acteurs français de l’industrie de l’image : les retombées économiques du secteur, qui concentre près de 150 000 emplois directs, sont considérables.

Dans un contexte fort de concurrence internationale, la Région Île-de-France propose aux productions un dispositif réactif et adapté à chaque œuvre : c’est la raison pour laquelle l’exécutif régional a choisi de refondre profondément le Fonds de soutien au cinéma et à l’audiovisuel en 2017, et de le doter en 2020 d’un volet international afin d’accroître l’attractivité du territoire francilien dans ces domaines, de soutenir l’économie du secteur et de favoriser le retour de certaines productions.

Un dispositif pionnier en France : l’aide après réalisation

Ouverte à tous types de projets (en durée et en genre), cette aide, dotée d’un budget de 1 M€ en 2021, permet de soutenir des œuvres très diverses qui autrement ne pourraient être terminées et distribuées en salle.

Ce dispositif est particulièrement favorable à la jeune création. Grâce à lui, de très nombreux jeunes cinéastes ont pu finaliser leur court métrage ou leur premier long métrage et les faire découvrir aux spectateurs. L’Aide après réalisation a ainsi permis de soutenir, en 2021, 39 films (19 longs métrages et 20 courts métrages) sur les 268 productions candidates.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !