webleads-tracker

Commerce

Imagin à Vichy : le haut de gamme du son et de l’image

Imagin à Vichy : le haut de gamme du son et de l’image

Gérard Dérocles a fait de sa passion pour l’image et le son son but professionnel. Seulement, ce dirigeant exige le meilleur pour tous. Une directive qui l’a mené à la fondation de Imagin avec les produits Bose à la pointe de la vente. Ce commerce de détail d’appareils audio/vidéo ou de décoration propose tous les styles dans de nombreuses branches. Les particuliers mais aussi les professionnels sont autant avantagés. Gérard Dérocles, aidé par sa femme Stéphanie, voit très loin et ne recule devant aucune ambition ou service pour satisfaire. Au-delà du commerce, c’est le bonheur du client qui est l’enjeu principal.


“Le but d’Imagin c’est de vendre du rêve. Cette passion que j’ai depuis de nombreuse années m’a amené au contact de la vente. La rencontre avec le client, l’échange durant la vente, l’apport technique et surtout la satisfaction de l’acheteur me stimulent. Que ce soit des passionnés ou des amateurs désirant découvrir, je veux leur offrir ce qu’il y a de mieux sur le marché”. Pourtant ce spécialiste n’a au départ aucun lien avec son activité actuelle. Avec un CAP de cuisinier et une période dans l’armée, Gérard Dérocles n’était qu’un acheteur de matériel. C’est en 1986 que va avoir lieu le déclic. “C’est le directeur du groupe Connexion vidéo qui m’a intégré en voyant l’intérêt que je portais. Tout s’est enchaîné rapidement et la vente m’a collé à la peau depuis”. C’est ainsi que le futur fondateur d’Imagin allait passer plus de vingt ans dans le groupe, dont dix en tant que directeur. Il est d’ailleurs toujours en partenariat avec eux.

Au fur et à mesure qu’il cumule de l’expérience, Gérard Dérocles gagne également en assurance et en motivation. Il était temps pour lui de voler de ses propres ailes avec l’ouverture de son premier magasin Imagin. “Après un petit magasin rue Burnol à Vichy, j’ai ouvert le premier Imagin à Charmeil en 2004. C’était une boutique de 100 m² avec déjà la pointe de l’informatique, de la photo ou encore de la vidéo. Puis je suis revenu à Vichy en janvier 2015 avec un espace de 150 m² en plein centre ville, au Casino des fleurs avec un voisinage de cinq-six magasins. Nous ouvrons le dimanche”.

Contrairement à des enseignes comme la FNAC ou Darty, Gérard Dérocles vend toute la gamme Bose, une marque américaine réputée pour être la référence en matière de son et image. “Imagin ce n’est que du 100% Bose. On est que 36 centres en France a faire ce type d’engagement. Il y a tout type d’écrans de prestige dont ceux sur moiroirs avec possibilité d’avoir une forme ronde, ovale ou encore carrée. Nous ne sommes que deux en France à les distribuer. Sinon il y a le choix des incurvés, des motorisés ou sur mesure”. Les écouteurs Bluetooth, le home vidéo, les enceintes et autres systèmes audio s’ajoutent au magasin. En dehors de ces produits, la décoration fait également partie du magasin : “une section gérée par ma femme où l’on découvre des bougies, des canapés en cuir, des bureaux et autres accessoires en acier en bois. Parmi les marques, il y a Coté Table, Artelor, Tergus ou encore Light & Living. Elle fait en sorte de suivre la tendance du moment et collabore avec des professionnels, notamment avec beaucoup d’architectes”.

Ses services s’étendent bien au-delà du conseil, de la vente et même de l’installation. Pour les professionnels, il travaille pour les bars, les restaurants, les discothèques et divers magasins comme Blue Box ou Santa Fé. “Je propose la location des murs d’images ou des barres de son professionnelles par exemple. Le sport est également un secteur qui m’intéresse comme le partenariat que j’ai signé avec le Club entreprise du RC Vichy Football”. Les projets sont importants et ne font que confirmer l’exigence de Gérard Dérocles. La qualité doit être accessible au plus grand nombre et dans un souci d’équité et de performance. Un engagement appliqué même aux particuliers les plus modestes. “J’ai des clients qui ont plus de 25 ans. Parfois ce sont des jeunes qui économisent longtemps avant d’acheter. Je ne vise pas le prix cher, je veux avant tout la satisfaction du produit. Il est important d’entretenir leur curiosité, les accompagner dans leurs démarche et surtout de les écouter. Avant d’être acheteur, il faut être guide”.

A force de travail et de conviction, les résultats sont là et sans appel. “Depuis l’ouverture, nous avons augmenté notre chiffre d’affaire de 10%. C’est une satisfaction totale malgré la difficulté d’avoir le statut de commerçant indépendant. Je suis surtaxé mais je fais ce qui me plaît et c’est ce qui importe. Parfois le rythme des journées est rude, je me déplace du matin au soir, les délais ne sont pas toujours simples”. D’autant plus que Gérard Dérocles n’est pas en reste niveau communication. En plus du site internet, Imagin a été présent dans plusieurs manifestations comme la Foire de Vichy, le Golf Vichy Tournoi ou encore le Tour Ferrari. Jusqu’où ce dynamique commerçant va-t-il aller ?

En tout cas, sa démarche est sûre et sereine. Imagin ne risque pas de se disperser et perdre de vue son but principal : proposer le meilleur. S’il dit vendre du rêve, c’est parce que Gérard Dérocles en vit actuellement un qui ne risque pas de s’arrêter. Entrer dans son magasin, c’est avoir la possibilité de partager la fierté et l’émotion d’une passion partagée par un grand nombre.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !