webleads-tracker

Information économique locale

Tendances Éco

Immobilier : augmentation vertigineuse des prix à Lyon

Immobilier : augmentation vertigineuse des prix à Lyon

Le prix au mètre carré se situe désormais en moyenne entre 4 000 et 4 900 euros (et 5 200 euros pour les logements neufs). Cela constitue la plus forte augmentation des prix après la ville de Nantes.


Ce palier n’avait jamais été franchi. Dans certains quartiers, comme celui de la Confluence, des appartements haut de gamme se vendent même 10.000 euros le mètre carré. Lyon repasse devant Bordeaux et devient la deuxième ville la plus chère de France.

« Le prix de la pierre semble avoir connu une véritable inflation. Nous sommes à 4.896 euros le mètre carré contre 3.886 euros en 2015 », relève Michel Mouillard, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger.

Ce qui correspond à une augmentation de 26 % en cinq ans dans l’ancien. Reste à savoir s’il s’agit d’une augmentation maîtrisée ou vertigineuse.

« La hausse est assez raisonnable par rapport à celles enregistrées à Paris ou Bordeaux » répond Alexandre Schmidt.

« Ce n’est pas si cher que cela pour la deuxième ville de France même si 5.000 euros, ce n’est pas donné et que cela n’est pas à la portée de tout le monde », ajoute Michel Lechenau, responsable éditorial du Groupe SeLoger.

Mais si l’on regarde les chiffres à l’échelle de la Métropole, Nice est bien plus onéreuse (5.500 euros). Et même Bordeaux qui certes propose des prix similaires mais n’a pas les mêmes infrastructures que Lyon.

« Lyon est très bien située. N’oublions pas qu’elle possède deux gares nationales, un aéroport international, une offre culture et étudiante importante, abonde Anne de Planchard, vice-présidente de la FNAIM. Sur la scène européenne, elle est même très bien positionnée comparée à d’autres villes de la même taille bien plus chères ». Pour elle, il n’y a donc « rien d’affolant ».



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !