webleads-tracker

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

Inauguration Le Bivouac : une synergie public-privé aux allures triomphales

Inauguration Le Bivouac : une synergie public-privé aux allures triomphales

Ce lundi matin, le Bivouac a inauguré officiellement sa nouvelle implantation à l’hôtel de Région boulevard Léon Jouhaux à Clermont-Fd en présence de son président et président de Clermont Auvergne Métropole Olivier Bianchi et Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Tous deux ont souligné l’importance d’une mobilisation partagée des pouvoirs publics et du secteur privé pour impulser les start-ups et porter “l’ambition numérique” de la région.


Le Bivouac, incubateur de start-ups mais aussi une”grande famille”

Ils  étaient venus nombreux ce lundi matin pour inaugurer le nouveau camp de base du “booster de start-ups” dans les locaux de l’hôtel de Région. Les festivités ont commencé par une présentation du Bivouac dont le lancement en 2016 a été une véritable réussite. Aujourd’hui, ce sont plus de 20 start-ups accompagnées par l’incubateur clermontois qui pourront désormais profiter d’une surface de 1500 m2 avec des postes de travail pour 150 personnes, des espaces privatifs, des zones de coworking… et même un jardin !

Je suis très heureux que la Région Auvergne-Rhône-Alpes accueille le Bivouac à l’hôtel de Région de Clermont-Fd. (…) En rapprochant les agents et les élus des plus belles start-ups du territoire, nous agissons concrètement pour une Région plus moderne et pour le développement économique de l’Auvergne.“, a déclaré Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Tous unis. On est plus forts.

Olivier Bianchi, président du Bivouac et de Clermont Auvergne Métropole, a tenu un discours fédérateur. Il a en effet rappelé que la force du Bivouac aujourd’hui c’est la mutualisation des compétences des instances publiques et des partenaires privés, tous rassemblés autour d’une aventure collective, pour impulser les start-ups, vecteurs de dynamisme pour notre région.

Le développement économique de notre territoire ne pourra fonctionner que s’il y a une mobilisation partagée à la fois des pouvoirs publics et du secteur privé. Ce partenariat public-privé est essentiel : il a montré sa vitalité, sa force parce qu’il a pu mettre en synergie l’ensemble des acteurs. Il y a des coopérations à monter plutôt que des compétitions parce que si nous voulons réussir alors nous devons être rassemblés.

Aujourd’hui, les enjeux pour le Bivouac sont de poursuivre la recherche de partenaires et les apports qu’ils pourraient donner aux “accompagnés”, à cette aventure collective. “Réfléchir à cet accompagnement pour aller plus loin” figure également parmi les priorités de l’incubateur.

Faire de la région “la Silicon Vallée européenne”

Faire de la région Auvergne-Rhône-Alpes la “Silicon Vallée européenne”, tel est l’un des enjeux prioritaires du mandat de Laurent Wauquiez. C’est d’ailleurs pour cette raison, entre autres, que le président de la Région a proposé, en conseil d’administration du Bivouac, d’accompagner la croissance de l’incubateur en mettant des espaces à disposition au sein de l’hôtel de Région clermontois.

“Le Bivouac est le signe de cette Auvergne qui gagne que j’aime” Laurent Wauquiez

Avec son ambition numérique affirmée, Clermont-Fd a une carte à jouer majeure dans cette “Silicon Vallée européenne”. Et Laurent Wauquiez l’a clairement souligné non sans un brin d’humour : “A Clermont-Fd, on n’éteint pas les lumières, on allume les spots !“, avant de poursuivre : “C’est la volonté pour nous de faire tomber les cloisons et de mettre ensemble le public et le privé, de faire travailler ensemble une administration en ayant à côté un hôtel de start-ups et faire en sorte que nous puissions les chouchouter en les ayant juste à côté. Cela permet de tisser des liens qui sont plus opérationnels et plus rapides, de donner des chances à des jeunes qui sont créateurs d’entreprises et d’emplois.”

Laurent Wauquiez inauguration Bivouac

Le Bivouac a profité de l’occasion pour mettre en lumière deux de ses protégés – Laou et MyBus – dont le projet de création et de développement sont déjà à un stade avancé.

Laou et MyBus

Avant de présenter son projet, Aurore THIBAUD, CEO de Laou, a comparé le Bivouac à “une grande famille“. Celle qui a quitté la capitale pour venir s’implanter en Auvergne et créer sa start-up pour “aider les gens à trouver leur lieu de vie idéal. Nous les aidons à identifier un territoire où ils vont se sentir bien, une opportunité professionnelle qui va les épanouir car aujourd’hui, nous ne choisissons pas seulement une carrière mais bel et bien un cadre de vie qui nous plaît. Notre métier, finalement, c’est de faire connaître ces territoires, ces régions…

Franck Raynaud, co-fondateur de MyBus, a également pris la parole pour présenter à son tour son entreprise qui propose une application intelligente pour les transports en commun des villes entre 20 000 et 400 000 habitants.

 

En savoir plus : www.lebivouac.com

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !