webleads-tracker

Formation, éducation

INNO’ CUP JUNIOR, le challenge des jeunes innovateurs

INNO’ CUP JUNIOR, le challenge des jeunes innovateurs
Victor Vitelli, Délégué aux affaires puliques et Commerciales du Consulat des Etats-is à Lyon, Annie BALLARIN, Cellule Académique Recherche Développement Innovation Expérimentation, représentant le rectorat et Sonia Reynes, présidente du club de la presse Auvergne

A la recherche des « créatifs » de demain, Victor Vitelli, attaché culturel au Consulat des Etats-Unis à Lyon, est venu à Clermont-Ferrand présenter le concours Inno’Cup jr, ouvert à tous les jeunes de 15 à 18 ans et de toutes les disciplines, passionnés de recherche et d’innovation.


Un premier prix exceptionnel

Le concours INNO’ CUP JUNIOR est doté d’un premier prix extraordinaire : une immersion de 8 jours au cœur de la Silicon Valley, en Californie, pour rencontrer les chercheurs des plus grandes firmes américaines. Victor Vitelli détaille ainsi le programme : « L’équipe gagnante s’envolera pour 8 jours sur la côte Ouest des États-Unis. Visite de San Francisco et de ses richesses culturelles, de Stanford, l’Université de la Silicon Valley aux 18 prix Nobel et lieu de naissance de l’Internet, rencontre avec des chercheurs du centre de recherche de Xerox PARC, visite de Palo Alto, ville-berceau de la Silicon Valley, créée par les fondateurs de Hewlett Packard, qui héberge notamment le siège social de Facebook, visite des laboratoires de Google. Un voyage VIP au coeur de l’innovation américaine ! »

Encourager l’esprit d’innovation chez les jeunes

Ouvert à tous, le concours consiste à présenter par équipe de 2 ou 3 jeunes « un projet innovant, d’abord en vidéo, puis via une maquette ou un prototype. Sur cette vidéo, trois minutes seront laissées aux équipes candidates pour convaincre un jury de professionnels des secteurs de la culture scientifique, de l’entreprise, des universités ou encore des différentes disciplines représentées dans le concours telles que le design, l’architecture, l`écologie, les transports ou encore la santé et le bien-être” . L’art, l’urbanisme, la mobilité, l’architecture, ou tout autre domaine touchant à la vie quotidienne peuvent susciter une démarche d’innovation. Le projet d’innovation proposé peut donc concerner tous les domaines de la vie pourvu qu’il ait pour ambition d’améliorer ou de révolutionner notre quotidien et qu’il soit collaboratif. Les candidatures isolées ne sont pas recevables parce que « On n’est pas tout seul au travail ; il faut s’habituer au travail en équipe » souligne Victor Vitelli.

Pour cette deuxième édition ce sont toutes les régions de France qui sont appelées à concourir. Lors de la première édition circonscrite à la seule région Rhône- Alpes « On a vu plein de choses extrêmement intéressantes » remarque Victor Vitelli, justifiant par là,  l’ouverture de ce concours à toute la France .

Innover c’est rêver !

Depuis 13 ans en France Victor Vitelli a observé que, comme aux Etats-Unis, il existe une tradition de concours scientifiques qui permettent de repérer très tôt les jeunes talentueux. Une tradition focalisée sur les études qui valorise les « forts en maths » ou en physique fondée sur les quatre disciplines : science, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM disent les américains). Victor Vitelli, lui même de formation scientifique, regrette que l’on ne fasse pas plus de place aux projets car la curiosité et la capacité à rêver sont aussi des moteurs de l’excellence qui peut se trouver partout. Il n’est pas indispensable d’avoir un parcours scientifique pour innover. Les grands noms du monde de l’internet le savent mieux que personne. Alors pourquoi pas en France et dans tous les domaines ?

Les jeunes sont créatifs, curieux, audacieux, passionnés. Encourager l’innovation c’est leur dire qu’ils peuvent y aller, expérimenter, tenter, oser, bref, qu’ils peuvent rêver. Ce concours a pour objectif d’encourager les jeunes à entrer dans une démarche d’innovation en valorisant leurs idées. L’ambassade des Etats Unis en France, Xerox research, Grenoble Ecole de management et MINIATEC en sont les parrains et la Casemate, centre de culture scientifique et d’innovation de Grenoble métropole coordonne l’opération.

La demande est mondiale

Parce qu’il est indispensable, pour construire la société du futur, de la penser aujourd’hui, c’est sur la jeunesse qu’il faut parier : ” Nous avons cherché à nous rapprocher des jeunes parce qu’ils sont l’avenir. “ Comme pour d’autres modèles de concours à l’échelle mondiale que sont l’INTEL-ISEF (international Science and Engineering) Fair ou le Google Science Fair, un concours international en ligne ouvert aux élèves âgés de 13 à 18 ans, l’Inno’cup jr interpelle les jeunes pare que “It’s your turn to change the world”. Oui c’est à leur tour d’innover, de créer, de rêver le monde de demain.

C’est l’occasion aussi, pour des jeunes de commencer à se constituer un réseau qui, au moment de l’entrée dans la vie active et tout au long de leur carrière professionnelle, constituera un passeport pour l’international. Avoir le « patron » de Xerox dans son carnet d’adresse n’est pas donné à tout le monde !

S’inscrire

Ce concours est organisé sous le haut patronage de l’Education Nationale. Le Rectorat, partie prenante de cette opération, a informé les chefs d’établissements de la tenue de ce concours. Tous les établissements scolaires sont concernés, sans oublier les lycées techniques fait remarquer Victor Vitelli car « les écoles techniques ont des élèves d’une créativité fulgurante». S’il compte sur les enseignants pour motiver les jeunes, ces derniers peuvent se présenter librement. Et, bien entendu, les jeunes sortis du système scolaire peuvent participer.

Le concours se déroulera en plusieurs phases. Une inscription préalable sur le site internet est requise avant de passer à la phase concrète de présentation du projet. Celui-ci doit être mis en ligne avant le 26 avril.

Un jury régional sélectionnera les 14 équipes (une par région) invitées à présenter leur projet à Grenoble devant le grand jury composé de professionnels, partenaires du concours :

Cette finale se déroulera les 8 et 9 juillet. Y participer sera déjà une récompense puisque tous les finalistes seront invités pendant 2 jours à rencontrer des scientifiques de renommée internationale.

INNO’CUP JR mode d’emploi

S’inscrire sur le site de INNO’CUP JR

Voir la vidéo de présentation

En mal d’idée ? Sur le site de INNO’CUP JR, des coachs, des tutoriaux, des outils téléchargeables sont mis à disposition des candidats pour les aider à formuler leur projet et à le finaliser.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !