webleads-tracker

A la Une

Innovation | Lutter contre les violences faites aux femmes

Innovation | Lutter contre les violences faites aux femmes

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné de Marie-Pierre MONTORO-SADOUX, Vice-présidente déléguée à la jeunesse, à la famille et aux séniors, de Renaud PFEFFER, Vice-président délégué à la sécurité et de Sandrine CHAIX, Vice-président déléguée à l’action sociale et au handicap, a présenté ce mercredi 24 novembre les nouveaux dispositifs mis en place par la Région pour lutter contre les violences faites aux femmes.


Lors d’une conférence de presse organisée en prévision de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes du 25 novembre, Laurent WAUQUIEZ a annoncé de nouvelles mesures destinées à renforcer le plan initié en 2019 pour lutter contre ce phénomène grandissant. Un dispositif inédit a été présenté : le déploiement de boutons d’alerte connectés et non-visibles à destination des femmes en situation d’insécurité.

En lien avec les associations et les personnalités engagées dans la lutte contre les violences familiales et faites aux femmes, la Région a présenté les mesures qui seront mises en œuvre : expérimentation des boutons d’alerte, développement de nouveaux partenariats, renforcement des dispositifs existants.

Expérimentation des boutons d’alerte

La Région développera, en partenariat avec les associations de l’ensemble du territoire telles que France victimes 01 et Savoie de Femmes, une expérimentation par l’acquisition de 1000 boutons d’alerte. Ces petits mécanismes permettent d’envoyer un SMS géolocalisé à 5 proches simultanément et d’enregistrer les bruits et de détecter les chutes. Ils ont le grand avantage de pouvoir être portés de manière très peu visible et de permettre aux femmes victimes de nouer un lien avec l’extérieur en toute discrétion.

Leur capacité d’enregistrement et de détection des chutes pourra permettre d’obtenir des éléments matériels lors de procédures judiciaires quand bien souvent ces derniers font défaut dans les affaires de violences conjugales. De plus, l’entreprise Monsherif, qui conçoit ces appareils, les produit et fabrique dans la région à Marcilly-d’Azergues.

Renforcement des dispositifs existants

  • Poursuivre la politique de sécurisation dans les transports avec 160 millions d’euros investis dans ce domaine d’ici la fin du mandat.
  • Un objectif de 300 hébergements supplémentaires d’ici 2 ans pour un budget d’environ 3 millions d’euros, et atteindre ainsi le seuil de plus de 500 logements financés.
  • Poursuivre la politique de sensibilisation auprès des lycéens, en lien notamment avec Filactions, qui sera amené à former les agents de la Région face aux situations de harcèlement dans la rue.

« Les violences faites aux femmes c’est un sujet qui nous préoccupe depuis longtemps. Dès 2019, nous nous sommes mobilisés en sécurisant nos gares, nos TER, en proposant des hébergements et des solutions aux victimes en lien avec les associations. Pour autant, c’est un phénomène qui s’aggrave et sur lequel on ne doit pas céder à la fatalité. On mise sur la prévention avec un gros travail au sein des lycées auprès des jeunes et des acteurs du terrain. On agit également pour la protection, avec ces boutons d’alerte qui sont une première en France pour une Région. On veut avec cette innovation faire bouger les choses au niveau national. Il faut casser le mur du silence et travailler tous ensemble. La génération qui vient doit être celle où ces violences cessent » déclare Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !