webleads-tracker

Services aux entreprises

JACOOP.FR : La plateforme B to B qui répond aux besoins des entreprises en quelques clics

JACOOP.FR : La plateforme B to B qui répond aux besoins des entreprises en quelques clics

En ligne depuis le 31 août 2015, la plateforme JACOOP est la première place de marché BtoB à proposer, sur un même réseau d’entreprises, la recherche de prestataires, la rencontre de partenaires et la mise à disposition temporaire d’employés. De Paris à Marseille, en passant par Clermont-Ferrand, toutes les entreprises peuvent poster leur demande et bénéficier de la puissance de la plateforme. Le tout pour un coût modique de quelques euros.


A l’origine du projet, Guillaume Tétart,  a profité d’une année de césure, en 2013, dans la Silicon Valley en Californie, pour faire émerger le concept. « Je travaillais dans une start-up spécialisée dans la vente de streaming. Un jour, le dirigeant a eu l’idée de s’associer avec une entreprise vendant des caméras. C’est en constatant la perte de temps due à la recherche de ce partenaire, que j’ai eu l’idée d’une plateforme professionnelle » explique le jeune entrepreneur. En effet, Guillaume devait à chaque fois répéter sa présentation. « Je me suis dit : ce serait formidable de pouvoir écrire son pitch sur une plateforme et de l’envoyer d’un simple clic à d’éventuels partenaires. Je gagnerais un temps fou et je bénéficierais d’un réseau beaucoup plus large » complète-t-il.

Trois associés et un perroquet !

Guillaume s’associe alors avec Romain Lapray, pour la partie technique. Pendant 8 mois, ils vont travailler ensemble sur le projet tout en continuant études et travail respectifs. Cyril Maubé les rejoint en janvier 2015 pour la partie commerciale. Les trois co-fondateurs élaborent JACOOP. « Le nom vient de JACO un perroquet très partageur et de COOP pour coopération » précise Guillaume. Durant un an et demi, Guillaume active son réseau de chefs d’entreprises et de consultants : « Très régulièrement, je leur demandais leur avis, un conseil. Tous ces échanges nous permettent aujourd’hui d’avoir un produit cohérent et utile pour les entreprises. »

Une mise en relation pour moins de 20 euros

Le principe de JACOOP est simple. Une entreprise a un besoin temporaire dans des domaines variés allant du web design au marketing, en passant par la comptabilité, ou les conseils juridiques. Elle exprime sa demande sur la plateforme JACOOP. Cette demande est présentée auprès des entreprises du secteur concerné ayant les compétences et les critères pour répondre à cette demande. Elle reçoit alors des propositions ciblées à sa demande par des entreprises intéressées. Pour récupérer les coordonnées de son futur prestataire, l’entreprise utilise des tickets dont le nombre varie en fonction de la complexité de la demande. « Généralement, c’est de l’ordre de 2 à 4 tickets » précise Guillaume.

JACOOP fonctionne sans abonnement et sur inscription gratuite. Il n’y a pas non plus de commissions sur les transactions. « Ce qui fait notre force, c’est que nous sommes très peu cher. Un ticket coûte environ 4,50 euros. Pour moins de 20 euros, une entreprise peut trouver l’offre qui lui correspond et donc, l’entreprise qui répondra parfaitement à son besoin du moment, en quelques clics » développe le jeune créateur.

De plus, pour pouvoir tester gratuitement la plateforme, 10 tickets sont automatiquement offerts lors de l’inscription (soit environ 50€ valables sur la plateforme).

Quatre embauches prévues en 2016

Aujourd’hui, JACOOP compte déjà plus de 300 entreprises utilisatrices et presque une centaine de coopérations postées après seulement 2 mois d’existence.

Le projet de la plateforme est de se développer toujours plus. En attirant de nouvelles entreprises bien sûr. Mais également par le biais d’une levée de fond qui permettra l’embauche de quatre salariés, courant 2016.

Offre spéciale pour les lecteurs du Journal de l’Eco :

En vous inscrivant sur JACOOP, indiquez que c’est le Journal de l’Eco qui vous recommande. Vous bénéficierez de 2 tickets supplémentaires sur la plateforme soit un total de 12 tickets offerts.



Un article de Laëticia Raynaud

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !