webleads-tracker

Psycho, Social, Bien-être

J’aime ma boîte : qui sont ces collaborateurs “amoureux” ?

J’aime ma boîte : qui sont ces collaborateurs “amoureux” ?
Allo Resto, gagnant 2015 du concours photo “J’aime ma boîte”

A croire que la pandémie “Jaime ma boîte” gagne de l’ampleur au fil des années ! Pour sa 15e édition, l’opération qui s’est tenue le 19 octobre dernier, a rencontré un franc succès. 9 600 personnes ont en effet joué le jeu et ont adressé leur déclaration d’amour à leurs entreprises, leurs collègues… par photo. Le Journal de l’éco revient sur l’étude réalisée dans le cadre de l’événement pour lever le voile sur ces travailleurs “amoureux” !


Ils ont partagé des activités, ils se sont amusés, ils ont chanté, ils ont célébré leur boîte, ils se sont moqués, ils ont tweeté, ils se sont déguisés… Ils étaient fiers et contents de leur boîte, ils l’ont montré et revendiqué le temps d’une journée.

Tous ont été atteints par le virus de la fête : les scouts guides de France, un diocèse ! De très nombreux hôpitaux (malgré souvent la réticence de la direction), des coopératives, des écoles, des crèches, des ministères… tous ont fêté leur boîte (leur structure professionnelle).

69 % des Français aiment leur boîte… surtout les moins de 30 ans  !

Un beau score 2017 pour ceux qui revendiquent “J’aime ma boîte” : 69 % exactement. Une remontée significative : on retrouve les scores de 2003… La vraie surprise de ce sondage c’est l’enthousiasme marqué des moins de 30 ans, contrairement aux idées reçues : ils sont 78 % à revendiquer qu’ils aiment leur boîte !

Commencer à travailler serait donc exaltant et ils résistent fermement à la tendance développant les exemples de l’enfer du travail. Les petites boîtes ont toujours la côte puisque 77% déclarent “J’aime ma boîte”.

On n’imagine pas que les collègues pensent autrement que soi sur l’attachement à l’entreprise, et on leur attribue le même score qu’à soi même. Plus étonnant lorsqu’on pose une question sur le ressenti par rapport au sentiment d’être utile dans l’entreprise (82%), on retrouve le même chiffre que pour l’attachement à l’entreprise : en d’autres termes, quand on se sent utile, on aime sa boîte !

On relève le même pic d’amour puisque 91% des moins de 30 ans se sentent utiles à leur entreprise. Normal ! Cet attachement revendique une réciprocité. Et clairement, on aimerait être plus et mieux considéré : 68% semblent regretter un manque de reconnaissance au quotidien. Un chiffre qui devrait interpeller le management ?

Effet “Macron” ? 

Les Français estiment clairement que le nouveau Gouvernement a l’air de mieux aimer les entreprises que le précédent (53% des interviewés) toutes appartenances politiques confondues. Même si, ils estiment que rien n’a vraiment changé, ni en France (55%), ni surtout dans leur propre entreprise (86%). On peut peut-être expliquer ce sentiment contradictoire par le fait qu’on est encore dans l’attente de l’impact concret des nouvelles mesures.

Effet Macron toujours : L’image de la France a changé à leurs yeux (44% des interviewés). Ils pensent à 33% qu’il souffle un petit air d’optimisme sur le pays ; mais un grand sentiment nationaliste puisque 89% des Français préfèrent les entreprises qui fabriquent du Made in France. Reste à savoir si ceux là achètent français ?

*Échantillon de 1060 salariés, issus d’un échantillon de 2145 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Les interviews ont été réalisées du 13 au 22 septembre 2017.

Source : j’aimemaboite
En savoir plus : jaimemaboite.com



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !