webleads-tracker

Auvergne

La capitale des Gaules en musique !

La capitale des Gaules en musique !

Les lieux de concerts et de festivals ne manquent pas à Lyon. Les artistes vont être nombreux à se produire en 2020. Voici une liste (non exhaustive) des chanteurs que vous pourrez applaudir cette année. Une aubaine pour la culture, une aubaine pour l’économie locale et les retombées in directes liées aux différents concerts à travers les nuitées d’hôtel, les transports, les restaurants ou l’emploi concernés le monde du spectacle.


Du côté du Groupama Stadium, le Felyn Stadium Festival sera la grande nouveauté de 2020. L’enceinte sportive présentera les 19 et 20 juin les concerts de DJ Snake, Dadju, Bad Bunny et des Red Hot Chili Peppers.

Avant cela, Paul Mc Cartney, l’ancien bassiste des Beatles, fera escale au Parc OL le 7 juin. Il y aura aussi Ramstein les 9 et 10 juillet pour deux shows exceptionnels.

La Halle Tony Garnier dans le 7e arrondissement aura également le droit à son lot d’artistes français et internationaux : Bigflo et Oli le 23 janvier, James Blunt le 2 mars, Chantal Goya le 7 mars, Gims le 10 mars, Christophe Maé le 8 avril, Patrick Bruel le 13 mai, -M- le 29 mai, The Avener le 12 novembre, Vitaa et Slimane le 20 novembre ou encore Hoshi le 18 décembre.

En ce qui concerne le Radiant Bellevue à Caluire, les spectateurs pourront aller applaudir Cœur de Pirate le 26 janvier, Black M le 27 février, André Manoukian le 25 mars, Zazie le 30 avril et Craig David le 7 mai.
A noter également les concerts de Nada Surf le 2 mars, de Feder le 1er avril, de Louis Bertignac le 15 avril au Transbordeur.

La Bourse du Travail verra de son côté venir en 2020 David Hallyday le 16 janvier, Lou le 15 mars, Lorie Pester le 8 avril, Lenni-Kim le 15 mai et Yannick Noah le 20 novembre.

Pour finir, l’édition 2020 des Nuits de Fourvière (2 juin au 31 juillet) accueillera Thom Yorke (Radiohead), Francis Cabrel, Alain Souchon et Woodkid. D’autres noms devraient être dévoilés dans les prochaines semaines.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !