webleads-tracker

Art, culture, divertissement

La Chine et le vélo au menu de L’Electric Palace 2015

La Chine et le vélo au menu de L’Electric Palace 2015
Promotion 2015 de l’association MACA, co-organisatrice de l’Electric Palace

Pour cette sixième édition du rendez-vous bien connu à présent des clermontois, l’Electric Palace vient se calquer sur le thème du Festival du Court Métrage qui se tiendra entre le 30 janvier et le 7 février dans la capitale auvergnate. Neuf jours durant, se succéderont animations, ateliers, spectacles et concerts dans ce lieu où les visiteurs pourront aussi se retrouver pour boire un verre et se restaurer. Adeline Bonin, responsable de la communication au sein de l’équipe de la promotion 2015 de l’association MACA, nous détaille l’organisation de l’Electric Palace.


« Rétro pédalage » ou encore « Apprivoiser le dragon », voici un aperçu des catalogues autour desquels le Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand va s’articuler cette année. « Avec la programmation, l’animation et la décoration de l’Electric Palace, nous allons aussi tourner autour de ces deux thèmes », annonce Adeline Bonin, responsable de la communication. Le défi de cette nouvelle édition de l’Electric Palace sera sans aucun doute de dépasser la barre des 25 000 visiteurs accueillis en 2014 en ouvrant notamment ses portes en journée aux plus jeunes et aux familles. Ainsi, calligraphie, sports chinois, réparation de vélos, relaxation autour d’un thé ou encore troc-party seront autant d’occasions de découvrir l’événement autrement.

Cette année, l’Electric Palace comprendra deux lieux culturels, festifs et gastronomiques. L’un Place Gambetta et l’autre Boulevard François Mitterrand. « Le petit village du Boulevard François Mitterrand est totalement nouveau cette année, reprend Adeline Bonin. Nous aurons deux chapiteaux dressés près de la Maison de la Culture. Tout le boulevard sera investi par des Food Trucks comme Cuisibus qui propose des produits locaux ou encore Alfred’s Burger qui sillonne habituellement les routes de France et qui fera une petite halte à Clermont-Ferrand à l’occasion du Festival du Court Métrage ». Place Gambetta, un grand chapiteau sera dressé où auront lieu des concerts autour d’un bar à thème renommé “Bicycle Bar”.

Rien ne pourrait se faire sans les partenaires financiers que sont la Ville, le Département et la Région

25 personnes sont mobilisées cette année pour faire tourner l’Electric Palace. « Dans notre promotion, nous sommes divisés en quatre groupes : La production, la technique , la communication et l’équipe partenariats ». Cette dernière a noué des contacts avec After Magazine, ZAP et… Le Journal de l’éco ! Sans oublier des partenariats avec la SACEM, le Studio Blatin pour le son et la lumière ou encore la Cave des Beaux Arts qui fournira du vin tout au long de l’événement. Les cinémas Jaude et Capitole, quant à eux, diffuseront le teaser de l’Electric Palace avant certaines séances. Rien ne pourrait se faire non plus sans les partenaires financiers que sont la Ville, le Département et la Région. Enfin, l’Electric Palace a tenu à travailler cette année avec l’association « Amitié Auvergne-Chine » pour élaborer certains ateliers qui seront proposés aux visiteurs.

Rappelons que l’Electric Palace est le fruit d’un projet porté par deux associations, l’Electric Palace et MACA, composée des étudiants du Master 2 Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles de l’Université d’Auvergne. Il s’agit donc d’un projet pédagogique original puisqu’il permet chaque année à une vingtaine d’étudiants de mettre en application les enseignements en gestion de projet qu’ils reçoivent tout au long de l’année. « Dans cette promotion, ce sont 22 étudiants qui s’occupent d’organiser l’événement tout en étant chapeautés par des intervenants de l’association : Stéphane Calipel, Clémentine Auburtin et Pierre Lebon. » , conclut Adeline Bonin.

ep1



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !