webleads-tracker

Tendances Éco

La coiffure reste leader de l’apprentissage

La coiffure reste leader de l’apprentissage

En France, le secteur de la coiffure reste parmi les plus porteurs des activités de services. Les clients se font couper les cheveux, les salons indépendants se portent bien, les franchises résistent, la coiffure à domicile progresse et les apprentis répondent toujours présents.


La coiffure à domicile en nette progression

Le secteur de la coiffure comptait en fin d’année dernière très exactement, 85 492 établissements et salons. Ce qui représente une légère baisse de 0,2% par rapport à 2016. Parmi ces petites entreprises, 53,2% n’ont pas de salarié. Les salons indépendants représentent près de 90% du nombre d’établissements.

Les établissements exerçant leur activité sous franchise, avoisinent les 6 500 points de vente. Ces derniers ont une moyenne d’effectif salarié plus importante et représentent entre 25 et 30 % du chiffre d’affaires du secteur.

Le secteur de la coiffure réalise un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros soit un CA moyen par salon de 75,7 K€. (source INSEE/ESANE 2015)

Le secteur de la coiffure à domicile s’est considérablement développé depuis le début des années 2000. Le nombre d’activité a été multiplié par 2 entre 2000 et 2007 puis à nouveau par 2 entre 2007 et 2017.

L’apprentissage comme source de formation

Dans un contexte de profonde mutation entrepreunariale, le nombre de professionnels de la coiffure reste relativement stable avec un chiffre de 184 065 en 2017, y compris les alternants. En France, la coiffure est le second secteur de l’artisanat qui assure les formations qualifiantes des apprentis en CFA. Cependant, cette filière semble avoir perdu 28 % de ces effectifs en formation en l’espace de 10 ans.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !