webleads-tracker

Tendances Éco

Jardineries | La consommation repart fortement

Jardineries  | La consommation repart fortement

Le secteur des jardineries a été durement éprouvé par la crise sanitaire qui a provoqué une chute historique des ventes en mars et avril. L’activité est en recul de 7,2 % au 1er semestre. Mais des signaux positifs se présentent tout autant que l’afflux des consommateurs depuis le déconfinement.


C’est dans un contexte toujours fragile et marqué par de nombreuses incertitudes, que la Fédération des Métiers de la Jardinerie (FNMJ) dresse le bilan du 1 er semestre 2020 du secteur. Durement frappés par la crise sanitaire, les professionnels de la jardinerie ont clôturé ces 6 premiers mois en recul de plus de 7 %, par rapport à la même période l’année précédente.

L’année avait pourtant bien commencé et les chiffres de janvier (+7,5 %) et février (+3,7 %) étaient prometteurs. Mais l’entrée en vigueur des mesures d’endiguement du virus, à quelques jours du début du printemps, ont porté un coup d’arrêt brutal à cette belle dynamique.

Deux semaines de confinement ont réussi à faire plonger le chiffre d’affaires du secteur de plus de 62 % en mars. La chute s’est poursuivie en avril (- 38,8 %), même si l’autorisation accordée aux magasins de vendre des plants potagers, puis l’ensemble de leurs produits, a permis de limiter quelque peu la casse.

Lueurs d’espoir
Depuis quelques semaines, l’espoir renaît pourtant. L’épisode du confinement n’a fait que renforcer la quête de vert et de nature des Français, qui se sont rendus massivement en magasin dès la levée des restrictions de déplacement. Les ventes se sont affichées en fortes hausses en mai (+27,8 %) et en juin (+34,9 %), permettant aux enseignes de rattraper une partie de leur retard.

Toute la question est maintenant de savoir si le redressement opéré depuis le déconfinement va se poursuivre les 3 prochains mois. Une météo clémente serait salutaire et permettrait au secteur de se rapprocher de son niveau de l’an passé.

“Tous les acteurs de la filière horticole ont été durement touchés par cette crise profonde qui est survenue en peine saison de printemps. Mais les chiffres des dernières semaines montrent à quel point les jardins, les terrasses et les balcons sont essentiels à la vie des Français”. Benjamin DEJARDIN, Président de la FNMJ

La Fédération Nationale des Métiers de la Jardinerie est la fédération professionnelle représentative des distributeurs spécialisés de l’univers du jardin et de l’animalerie. Elle représente et défend les intérêts des 1.200 jardineries en France auprès des institutions françaises et européennes et de la presse. Elle accompagne ses adhérents pour valoriser leurs métiers et leurs équipes. Le secteur Jardineries en France représente près de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 23% de parts de marché Jardin, et 21.000 salariés.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !