webleads-tracker

Institutions

La CPAM du Puy-de-Dôme renouvelle son Conseil

La CPAM du Puy-de-Dôme renouvelle son Conseil

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Puy-de-Dôme a renouvelé le 10 avril 2018 son Conseil et a élu son nouveau président du Conseil de la CPAM 63, Frédéric Bochard (CGT-FO), qui entame son deuxième mandat.


Frédéric Bochard, nouveau président

Le nouveau président a affirmé son objectif : “maintenir une présence de la Sécurité sociale au plus proche des assurés sociaux“, ce qui passe par le maintien de toutes les activités au sein de la CPAM du Puy-de-Dôme en intégrant les dimensions liées à l’évolution et à la “modernisation de la Caisse dans la continuité des précédentes mandatures” en collaboration avec la Direction de la CPAM du Puy-de-Dôme et dans l’objectif d‘assurer le meilleur service aux assurés sociaux de notre département.

Un président investi dans plusieurs mandats

  • Secrétaire général de l’Union Départementale Force Ouvrière du Puy-de-Dôme
  • Conseiller à la CPAM du Puy-de-Dôme depuis 2001
  • Plusieurs responsabilités au sein de l’Institution Sécurité Sociale, notamment comme conseiller puis président de l’UGECAM Auvergne Limousin Poitou Charentes
  • Membre du CESER Auvergne-Rhône-Alpes
  • Administrateur de l’ARACT Auvergne-Rhône-Alpes (Association Régionale pour l’Amélioration des Conditions du Travail)
  • Membre du Conseil de surveillance de l’ARS d’Auvergne-Rhône-Alpes
  • Membre du Conseil Territorial de Santé du Puy-de-Dôme

Conseil de la CPAM : un rôle stratégique

Chaque année, sur proposition du directeur de la Caisse Primaire, le Conseil arrête les orientations dans le domaine de la lutte contre les inégalités en matière de santé, l’accès aux soins des populations précaires et le soutien en faveur des associations intervenant sur le champ de la santé.

Par ailleurs, le Conseil définit les orientations de la politique de relations avec les publics autour de trois axes, l’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers, la politique de communication et le traitement des réclamations.

Le Conseil émet un avis, tous les ans, sur les budgets permettant à la CPAM de disposer des moyens nécessaires à la conduite des missions confiées à l’Assurance Maladie.

Le Conseil est également présent au sein de la commission des pénalités chargée de rendre un avis motivé sur les dossiers transmis par le directeur en cas d’inobservation des règles du code de la Sécurité sociale par un professionnel de santé, un établissement, un employeur ou un assuré. Il apporte ainsi sa contribution à la mise en œuvre de la politique de gestion du risque pour favoriser le bon usage des soins.

 

En pratique, le conseil de la CPAM c’est :

  • une assemblée composée de 23 conseillers titulaires, 22 suppléants et 5 représentants du personnel titulaires et suppléants,
  • des réunions régulières tout au long de l’année,
  • une séance publique annuelle consacrée à la relation avec les assurés,
  • une séance annuelle consacrée à l’audition des représentants des professionnels de santé.

À chaque séance, le Conseil est informé des dossiers et chantiers en cours et de la situation de la caisse.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !