webleads-tracker

#Metatag

La CPAM et le CHU lancent un dispositif innovant de vaccination à l’hôpital

La CPAM et le CHU lancent un dispositif innovant de vaccination à l’hôpital
Christian Fabre, directeur de la Caisse Primaire du Puy-de-Dôme et Henri Laurichesse, professeur infectiologue et président de la CME du CHU de Clermont-Ferrand

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Puy-de-Dôme concrétise, par la signature de la convention de partenariat avec le CHU de Clermont-Ferrand, le lancement du dispositif innovant de vaccination à l’hôpital pour les personnes suivies en ALD (Affections de Longues Durées).


La signature officielle de la convention de partenariat entre la Caisse Primaire d’Assurance Maladie du Puy-de-Dôme et le CHU de Clermont-Ferrand pour la mise en œuvre du dispositif innovant de vaccination à l’hôpital s’est tenue le vendredi 8 décembre 2017 dans les locaux de la CPAM en présence de Christian Fabre, directeur de la Caisse Primaire du Puy-de-Dôme et Henri Laurichesse, professeur infectiologue et président de la CME du CHU de Clermont-Ferrand.

Une action novatrice pour qui et comment ?

Les personnes relevant d’une ALD sont exposées à un risque accru d’infections sévères responsables de comorbidité et d’une mortalité importantes et demeurent les moins bien couverts par la couverture vaccinale, notamment sur l’exemple de la vaccination contre la grippe. Aussi, la CPAM et le CHU de Clermont-Ferrand ont imaginé un dispositif qui donne la possibilité pour ces personnes de se faire vacciner directement par leur médecin spécialiste à l’occasion d’une visite en consultation externe à l’hôpital. La prise en charge financière des vaccins délivrés dans le cadre de l’action sera financée par l’Assurance Maladie.

Une action déclinée où et quand ?

Cette expérimentation sera déployée durant une année sur plusieurs services des deux sites du CHU de Clermont-Ferrand (Gabriel Montpied et Estaing) : services de médecine interne, de nutrition clinique / endocrinologie, de pneumologie, de néphrologie, de cardiologie, de rhumatologie, des maladies infectieuses et tropicales, de médecine interne, de médecine digestive, d’hématologie, et d’obstétrique.

Les vaccins concernés

Dans un premier temps, en concertation avec les médecins du service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Clermont-Ferrand, le choix vaccinal s’est porté sur trois vaccins incontournables : le vaccin contre la grippe, le vaccin contre le pneumocoque et le vaccin contre la Diphtérie-tétanos-Poliomyélite. Ces trois vaccins font l’objet de recommandations particulières de l’HAS chez les patients immunodéprimés et sont généralement indiqués dans le cas de personnes développant des pathologies à risques.

Plusieurs objectifs attendus

L’objectif principal est bien sûr d’optimiser la couverture vaccinale des personnes relevant d’une ALD en permettant au CHU de Clermont-Ferrand de vacciner directement ses patients lors d’une consultation auprès d’un médecin spécialiste.

Au niveau économique : une diminution des dépenses de santé liée à une bonne couverture vaccinale pour les sujets qui présentent un risque de développer des complications.
Dans le domaine de la santé publique : le développement efficace de la couverture vaccinale chez les personnes relevant d’une ALD ou personnes suivies à l’hôpital.
D’un point de vue épidémiologique, l’amélioration de la visibilité du taux de couverture vaccinale réel.
Concernant les bonnes pratiques cliniques, la sensibilisation des médecins hospitaliers à la vaccination dans leur pratique quotidienne en lien avec les affections qu’ils traitent.
Et enfin, sur l’offre de soins, le développement des circuits de prise en charge vaccinale existants en intégrant l’hôpital comme lieu de vaccination.

Source : CPAM du Puy-de-Dôme



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !