webleads-tracker

A la Une

Politique | La feuille de route du Gouvernement

Politique  | La feuille de route du Gouvernement
Jean Castex, premier ministre hier devant la représentation Nationale

Jean Castex, Premier ministre a prononcé hier devant les députés sa déclaration de politique générale. Il a ainsi fixé plusieurs axes de travail pour les prochains mois sur fond de crise sanitaire et économique. Voici quelques points à retenir de cette feuille de route.


Port du masque
Jean Castex a plaidé pour le développement du port du masque, disant vouloir aller le « plus vite possible » sur l’instauration obligatoire du port du masque dans les lieux publics clos afin d’éviter une reprise de l’épidémie de coronavirus,

Lutte contre le chômage
Pour le Premier ministre « la première urgence » sera les jeunes « les premiers touchés par la crise » et qu’un plan jeunesse « sera discuté vendredi avec les partenaires sociaux ». L’Etat y aidera notamment avec un dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail, à hauteur de 4000 euros par an, pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu’à 1,6 SMIC dans toutes les entreprises et pour une durée d’au moins un an.

Soutien aux jeunes
Le Premier ministre a ainsi proposé la mise en place de repas à 1€ pour les étudiants boursiers dans les restaurants universitaires, contre 3,3O € actuellement. Il souhaite également revaloriser l’allocation de rentrée scolaire de 100 euros.

40 milliards pour l’industrie
Le gouvernement consacrera 40 milliards d’euros à la reconstruction de l’industrie, dans le cadre du plan de relance économique, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

« Notre industrie s’est affaiblie. (…) Nous sommes aujourd’hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs, et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques », estime Jean Castex, qui insiste et dit vouloir « Faire de l’économie française la plus décarbonée d’Europe ».

Le Premier ministre a martelé cette formule lors de la déclaration de politique générale. Il a égrainé les mesures d’un plan de relance « accélérateur puissant de la transition écologique ». Il a proposé par exemple de mobiliser « plus de 20 milliards d’euros pour la rénovation thermique des bâtiments, pour réduire les émissions des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller ».

6 milliards d’euros pour la santé
Jean Castex a annoncé un plan d’investissement de six milliards d’euros dans le système de santé, venant s’ajouter aux 13 milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière d’ores et déjà prévu par le gouvernement.
Ces six milliards de soutien supplémentaire en investissement” viendront s’ajouter aux 8,1 milliards d’euros déjà annoncés pour améliorer la rémunération des personnels hospitaliers dans le cadre du Ségur de la santé.

Retraites
Le Premier ministre qualifie de réforme “nécessaire”, celle des retraites, en la distinguant “de toute mesure financière”.

“En matière de retraites, la crise nous invite plus que jamais à poursuivre nos objectifs vers un système plus juste et plus équitable (…) Cela implique clairement la disparition à terme des régimes spéciaux… Je proposerai aux partenaires sociaux comme aux parlementaires que la concertation reprenne afin d’améliorer le contenu comme la lisibilité de cette réforme nécessaire en la distinguant très clairement de toutes mesures financières appelées parfois paramétriques”, a indiqué Jean Castex au sujet de la réforme des retraites.

Rénovation urbaine
Le chef du gouvernement a souhaité que la rénovation urbaine de 300 quartiers, sur 450 concernés, démarre avant la fin 2021. « Il faut que d’ici la fin de l’année prochaine, les travaux aient effectivement démarré dans 300 des 450 quartiers concernés », affirmait hier le Premier ministre devant la représentation Nationale.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !