webleads-tracker

Marketing & Com

La générosité de deux femmes chefs d’entreprise

La générosité de deux femmes chefs d’entreprise

A l’occasion de la 29ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc organisé en mars 2019, Angélique Genevois, avocat, et Sandrine Mage-Bonnabaud, kinésithérapeute, toutes deux Femmes Chefs d’Entreprise du Puy-de-Dôme (FCE 63), se mettent au défi. Les deux femmes s’allient et forment une équipe pour participer à ce grand Rallye 100% féminin dont les vainqueures sont celles qui parcourent le moins de kilomètres en reliant un maximum de balises.


Depuis 30 ans, le Rallye Aïcha des Gazelles réunit des femmes de nationalités différentes pour partager des valeurs de tolérance, de persévérance et de solidarité lors d’un périple au cœur du désert Marocain. Cet évènement associe le concept d’éco-conduite en minimisant la vitesse et la distance parcourue avec une démarche humanitaire, en apportant des aides médicales et logistiques aux populations défavorisées qu’il traverse.

En mars 2019, Angélique et Sandrine ont fait équipe pour participer à cette aventure humaine et relever ce défi aussi moral que physique. Pendant un an, avec l’appui des FCE 63, elles ont préparé ensemble leur participation à cet évènement, recherchant activement les équipements informatiques manquant aux femmes d’entreprise marocaines, mais aussi parallèlement du soutien pour les aider à financer leur périple.

A cette période, elles se font une promesse : celle de faire tout leur possible pour pouvoir reverser de l’argent à l’association « l’Auvergne pour un Enfant » dont Sandrine fait partie depuis de nombreuses années ; association qui œuvre pour prendre en charge et soigner des enfants malades originaires de pays en développement.

A l’issue du Rallye le 30 mars 2019, les deux clermontoises ont eu la grande fierté non seulement d’être bien placées dans les classements, mais aussi de pouvoir signer un chèque de 2000 euros issu du soutien apporté par les sponsors. Au mois de décembre, le chèque a été remis par les deux aventurières aux représentants de l’association, accompagnés de Kawi, un petit camerounais récemment guéri de sa pathologie cardiaque.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !