webleads-tracker

Santé, biologie, psycho, social

La gestion du stress et des émotions par la Mindfulness : des bienfaits au quotidien au coeur de l’entreprise

La gestion du stress et des émotions par la Mindfulness : des bienfaits au quotidien au coeur de l’entreprise

“État de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment”. Kabat-Zinn (2003).


Bon nombre de personnes connait voire pratique la relaxation. On y retrouve les grands courants du behaviorisme, mais aussi des techniques dérivées du Yoga, des méthodes d’hypnose et de sophrologie. Plus récemment, la pratique de la Mindfulness (ou Pleine Conscience) a été intégrée comme technique thérapeutique dans la 3e vague de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC*) axée sur la gestion des émotions. Elle peut servir des buts préventifs ou curatifs. Elle peut aussi être utilisée dans un objectif de développement personnel afin d’apprendre à vivre plus intensément le moment présent, progresser dans la connaissance de soi et dans la gestion des émotions négatives.

La Mindfulness est donc issue de l’étonnante rencontre entre la tradition philosophique orientale et de la recherche scientifique occidentale. Cette pratique consiste pour l’individu à devenir volontairement conscient de l’instant présent, c’est-à-dire de l’environnement, de son corps, de ses émotions et de ses pensées en temps réel, instant après instant, en les accueillant avec bienveillance, sans attachement, jugement ou évitement. Le premier programme basé sur la Pleine Conscience a été développé pour le traitement de la douleur chronique (MBSR ; Kabat-Zinn, 1990) et fut suivi d’une adaptation pour la prévention des rechutes dépressives (MBCT ; Sega et al., 2002). Depuis, de nombreux programmes, classés dans la catégorie des Mindfulness Based Interventions (MBI), ont largement montré leurs bénéfices dans les domaines de la santé mentale (e.g., troubles anxieux, dépressifs, alimentaires) et physique (e.g., pathologies inflammatoires, maladies chroniques, cardiovasculaires, psychosomatiques) et dans la qualité de vie des patients atteints de cancers ou en phase de rémission. Des années de recherche ont montré que la pratique de la Mindfulness modifie non seulement les circuits neuronaux impliqués dans des dimensions cognitives, mais également le fonctionnement des zones cérébrales impliquées dans l’empathie, ou encore dans la régulation de l’inflammation et des émotions telles que, entre autres, le cortex préfrontal (Lutz et al., 2009).

Adaptée aux spécificités des besoins professionnels, la Mindfulness a été récemment introduite dans le domaine du travail. En effet, la plupart des études démontrent l’effet positif de la pleine conscience sur la santé mentale du travailleur, notamment au niveau de sa capacité à réduire le stress sur le lieu de travail. La Mindfulness a ainsi un effet positif sur la réduction du stress et du burnout, notamment chez les professionnels de soins de santé : réduction des symptômes de stress (Strub & Tarquinio, 2013), réduction des occurrences et de la fréquence de burnout (Mackensie et al., 2006), augmentation des stratégies de coping (adaptation) efficaces face au stress, notamment des stratégies centrées sur le problème (Walach, 2007) et de la réponse immunitaire permettant une réaction plus adaptée aux situations de stress (Davidson et al., 2003).

La Mindfulness engendre aussi des bénéfices importants pour les employés et les managers : réduction des symptômes somatiques (insomnie, fatigue, allergies, douleurs dorsales, anxiété) et de l’impact des tracas quotidiens sur la détresse psychologique (Williams, 2006), meilleure gestion des situations de travail difficiles, de l’adaptabilité et des relations interpersonnelles (Hunter & McCormick, 2008), augmentation du ressenti quotidien d’émotions positives (e.g., appréciation, joie, satisfaction, gratitude, respect) (Fredrickson et al., 2008). Par résonance, les aptitudes à la pleine conscience chez les dirigeants ont ainsi un impact sur le bien-être et la performance des employés, aboutissant à un bénéfice global pour l’entreprise (Boyatzis & McKee, 2007).

* La TCC est une approche validée scientifiquement qui fait ses preuves depuis 30 ans au niveau international. Le rapport français de l’INSERM (2004) concernant l’efficacité des psychothérapies a conclu à leur efficacité dans 15 troubles cliniques sur 16, ce qui les place au premier rang des pratiques psychothérapeutiques.

 

Laurie Mondillon

Docteur en psychologie, maître de conférences à l’Université Blaise-Pascal,

Chercheuse au laboratoire de psychologie sociale et cognitive

Références :

Boyatzis, R., & McKee, A. (2009). Mindfulness. An essential element of resonant leadership. Boston : Harvard Business School Press.

Fredrickson, B.L., Cohn, M.A., Coffey, K.A., Pek, J., & Finkel, S.M. (2008). Open hearts build lives: Positive emotions, induced through loving-kindness meditation, build consequential personal resources. Journal of Personality and Social Psychology, 95, 1045–1061.

Kabat-Zinn, J. (1990). Full catastrophe living: The Program of the Stress Reduction Clinic at the University of Massaschussets Medical Center. New York: Delta.

Lutz, A., Slagter, H. A., Rawlings, N. B., Francis, A. D., Greischar, L. L., & Davidson, R. J. (2009). Mental training enhances attentional stability: neural and behavioral evidence. The Journal of Neuroscience, 29, 13418-13427.

Mackenzie, C. S., Poulin, P. A., & Seidman-Carlson R. (2006). A brief mindfulness-based stress reduction intervention for nurses and nurse aides. Applied Nursing Research, 19, 105-109.

Segal, Z. V., Williams, J. M. G. et Teasdale, J. D. (2002). Mindfulness-based cognitive therapy for depression: A new approach to preventing relapse. New York: Guilford Press.

Strub, L., & Tarquinio, C. (2013). Effets de la Mindfulness-Based Cognitive Therapy (MBCT) sur le stress et les symptômes associés dans un contexte industriel : une étude-pilote contrôlée et randomisée. Revue Santé Mentale au Québec, 38, 207-225.

Walach, H., Nord, E., Zier, C., Dietz-Waschkowski, B., Kersig, S., & Schüpbach, H. (2007). Mindfulness-Based Stress Reduction as a method for personnel development: A pilot evaluation. International Journal of Stress Management, 14, 188-198.

Williams, K. (2006). Mindfulness-Based Stress Reduction (MBSR) in a worksite wellness program, in Mindfulness-Based Treatment approaches: Clinician’s guide to evidence base and applications. Burlington : Academic Pres.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !