webleads-tracker

Commerce

La Gourmandise à Louroux Hodement : une boulangerie-pâtisserie attractive avec ses spécialités savoureuses

La Gourmandise à Louroux Hodement : une boulangerie-pâtisserie attractive avec ses spécialités savoureuses

La Gourmandise est une belle promesse pour les papilles. En plus de la qualité des ingrédients, les divers choix de pains ou de gâteaux ne feront que renforcer les envies les plus gourmandes. Un intérêt alimenté par la passion de Sylvie et Thierry Bilgorajski pour le métier de boulanger-pâtissier. Implantés à Louroux Hodemant dans l’Allier, Sylvie raconte leur parcours ainsi que le fruit d’un dur travail intense mais généreux.


“Je suis satisfait de notre parcours même si nous sommes repartis de zéro avec La Gourmandise. Pour l’avenir, nous espérons pouvoir progresser, voir plus loin dans la manière de concevoir et de mettre en valeur nos offres”. Ce souci de bien-faire, de vouloir toujours satisfaire avec un savoir- faire traditionnel émane de la personnalité de Sylvie Bilgorajski et son mari Thierry. C’est celui-ci d’ailleurs qui a lui transmis le goût du métier. “Il est entré en apprentissage à l’âge de 14 ans, multipliant les stages. Quant à moi j’étais serveuse avant de le rencontrer. Il m’a donné le coup de foudre pour cette activité. Pendant 15 ans, j’ai exercé avec lui dans SARL La pâte d’or, située à Bourbon L’archambaud. J’ai décidé ensuite de faire une pause pendant 8 ans”.

La passion ne l’a finalement jamais quitté, surtout lorsqu’elle est partagée avec Thierry. Une volonté qui les a finalement menés à Louroux Hodement. “Durant notre recherche sur Internet, nous avons remarqué que la commune cherchait un gérant pour la boulangerie-pâtisserie située 8 route de Montluçon. Nous avons donc pris contact avec le Maire et nous avons été choisis parmi dix candidats. C’est un choix qui nous correspondait parfaitement parce que nous voulions éviter la concurrence de la ville”. C’est ainsi que La Gourmandise vit le jour le 2 janvier 2014, munie d’une vitrine et d’un comptoir remplis de spécialités. “Nous proposons des pains au bleu d’Auvergne, au cidre en plus des traditionnels. Pour les gâteaux, il y a par exemple la mousse bavaroise faite à base de pulpe de fruits, pistache, framboise et plein d’autres variétés. Les chocolats font également partie du choix avec le mendiant. Sur un fond de chocolat noir, on ajoute de l’écorce d’orange, de citron, de noix et de raisins secs”.

Sylvie et Thierry Bilgorajski mettent aussi un point d’honneur à la présentation

Toute cette créativité ne serait cependant rien sans la qualité de la préparation et des ingrédients sélectionnés. “Thierry travaille avec une base de pâte de levain. Elle permet de donner un goût noisette et surtout une meilleure fermentation et conservation pour le pain”. Sylvie et Thierry Bilgorajski mettent aussi un point d’honneur à la présentation. “Nous affichons des fiches techniques permettant un descriptif de nos produits”. Un travail imposant et impressionnant qui alimente un succès chez tous types de clients, sur place mais aussi dans les villages des environs. ” Je vais dans beaucoup de villages extérieurs en faisant des tournées deux fois par semaine. Hormis cela je m’occupe du magasin, des commandes ou encore de la facturation. C’est Thierry qui s’occupe de tout ce qui est fabrication. Il m’arrive de l’aider quand je le peux”.

Les deux artisans peuvent envisager l’avenir plutôt sereinement avec des résultats concrets. “Avant notre reprise, le magasin faisant un chiffre en dessous de 100 000 euros par mois. En ce moment, nous sommes entre 120 000 et 150 000”. Parmi les causes de cette réussite, Sylvie Bilgorajski évoque un emplacement idéal en plein centre de Louroux Hodement situé sur un axe de passage. Un point crucial pour un métier qui prend énormément de temps. “Nous travaillons de 2 H du matin jusqu’à 20 H. Nous avons la chance d’avoir des grands enfants, 15 et 17 ans, qui s’adaptent à notre rythme de vie. Notre fils va d’ailleurs entrer en apprentissage l’année prochaine.” Comme quoi le métier de boulanger-pâtissier reste avant tout un partage en famille.

C’est peut-être cette raison qui explique cette modestie lorsque Sylvie Bilgorajski évoque le chemin parcouru. Le bouche-à-oreille est bien présent, soutenu par une communication progressive. “Nous nous sommes inscrits sur le site emplettes-en-pays-cosnois.com pour communiquer avec d’autres commerçants du coin. Sinon nous distribuons des flyers”. Qu’importe le temps que cela prendra pour que La Gourmandise prenne de l’ampleur car les deux boulangers-pâtissiers ne cherchent qu’à aller de l’avant, sans se retourner. Repartir à zéro ? Il s’agit finalement de confirmer et d’embellir ce qui a été commencé. Les habitants de Louroux Hodement n’ont pas fini de rêver aux nouvelles spécialités à venir.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !