webleads-tracker

Actu

La ministre des Transports en visite à Clermont

La ministre des Transports en visite à Clermont
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports

Ce mardi 28 août, la ministre des Transports Elisabeth Borne s’est rendue à Clermont-Fd pour participer à une réunion de travail avec les élus, les acteurs économiques et les institutionnels. A l’ordre du jour : le renfort et la modernisation des lignes ferroviaires et aériennes.


L’A75 restera gratuite

Après avoir esquivé les questions des journalistes quant à la démission de Nicolas Hulot au Gouvernement, la ministre des Transports Elisabeth Borne s’est attardée sur les enjeux de mobilité du Grand Clermont : “Je sais que ces enjeux de liaison avec Paris et les métropoles régionales sont très importants.” avant de se féliciter que Clermont a une bonne liaison routière avec les autoroutes y compris l’A75 qui est gratuite et qui le restera. Je tiens à la préciser.

La SNCF et Hop! Air France en ligne de mire

Seule ombre au tableau : les liaisons ferroviaires et aériennes que la ministre n’entend pas se satisfaire. Selon ses dires, Hop! devrait prochainement “revoir sa flotte sur moins de types d’avions donc une meilleure maintenance. […] Hop! va aussi mettre en place des réserves d’avions pour pouvoir réagir en cas de panne et assurer une meilleure fiabilité.”

Je ne peux pas me satisfaire – pas plus que les acteurs du territoire ne se satisferont – de la liaison aérienne et ferroviaire. J’ai souhaité m’entretenir avec la SNCF et les responsables de Hop! Air France pour que l’on puisse échanger très concrètement sur ces sujets.” assure la ministre qui précise que Clermont n’est pas la seule ville concernée par ces améliorations.

Le wifi à bord des rames Paris-Clermont

Lors de cette visite ministérielle, pas de grande annonce mais la confirmation que les voyageurs dans les trains du Paris/Clermont pourront bénéficier du wifi d’ici la fin 2018. Une amélioration des services qui permettra aux professionnels, habitués des allers/retours avec la capitale, de continuer à travailler dans le train.

Il y aura, dès la fin d’année, un équipement en wifi à bord de toutes les rames sur Paris-Clermont.”

 

TGV à Clermont : “sortir des promesses

Sur le débat du TGV à Clermont, Elisabeth Borne reste ferme : à défaut de créer une ligne TGV, elle préfère engager des travaux sur les infrastructures déjà existantes. Pour moderniser la ligne Paris-Clermont, la ministre annonce le déblocage de 760 millions d’euros. Le maintien des “petites lignes” feront l’objet, quant à elle, d’un travail concerté avec les Régions.

Des nouvelles lignes ferroviaires ont été promises partout en France. Et, souvent, ces promesses ont détourné l’attention des travaux très concrets que l’on peut réaliser sur les liaisons ferroviaires existantes. Par exemple, la liaison entre Paris et Clermont. On a pu échanger avec les élus et avec les acteurs économiques sur ce qu’il va se faire à court terme, d’ici 2025. Nous avons des montants importants qui vont être consacrés par SNCF Réseaux à la régénération de la ligne : 760 millions d’euros. Il y a aussi des pistes pour gagner en fiabilité mais aussi en temps de parcours. Ces solutions, nous allons continuer à les creuser dans les prochaines semaines.

 

 Catty Boirie

 

Objectif Capitales : ensemble pour désenclaver Clermont-Fd

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !