webleads-tracker

Actu

La Région du côté des usagers des TER

La Région du côté des usagers des TER
Rame TER Régiolis en gare de Vic-le-Comte, Puy-de-Dôme

Pour lutter contre la fraude, la SNCF souhaitait limiter la période de validité des billets de TER à une seule journée, comme c’’est le cas dans d’autres régions. Elle voulait également suspendre les ventes de billets à bord des TER au prix du guichet pour proposer des billets plus chers. La Région Auvergne-Rhône-Alpes a refusé ces deux mesures !


En refusant la mesure de la validité des billets TER à une journée, la Région souhaite préserver la liberté de circulation des usagers des TER et favoriser la souplesse des transports et de la mobilité au sein du réseau. Le billet valable sept jours est donc maintenu en Auvergne-Rhône-Alpes.

Eviter la double peine pour les passagers des gares rurales
La Région semble consciente des difficultés que ces mesures engendreraient pour les usagers, particulièrement dans les gares rurales qui ne sont pas dotées d’un équipement de distribution : elle a donc demandé à la SNCF de revoir sa copie pour le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes afin ne pas pénaliser les usagers.

« Plusieurs associations d’usagers m’ont fait connaitre leur inquiétude quant au dispositif de régularisation majorée à bord envisagé par la SNCF à l’occasion des réunions de notre grande consultation dès la fin de l’année 2018. Je n’accepte pas cette logique de « double peine » imposée aux usagers : pas de guichets en gares et majoration à bord ! Aussi la Région a refusé cette proposition pour protéger les usagers des TER qui n’ont pas d’autres moyens d’achat. Ces prises de positions aux côtés des usagers seront financées par la Région Auvergne-Rhône-Alpes» explique Martine Guibert, Vice-présidente déléguée aux Transports.



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !