webleads-tracker

Industrie

La Scierie Dubot et fils : ces entreprises qui participent au dynamisme du territoire

La Scierie Dubot et fils : ces entreprises qui participent au dynamisme du territoire

Spécialisée dans l’exploitation d’essences de bois résineux et basée à Saint-Avit dans le Puy-de-Dôme, la scierie Dubot et fils est un acteur du développement économique local. Stéphanie Baudron-Dubot, directrice générale de la scierie, nous présente cette entreprise qui exporte son bois dans toute l’Europe et au Maghreb.


Diplômée de l’école supérieure de commerce de Clermont-Ferrand, Stéphanie Baudron-Dubot a entamé son parcours professionnel au sein du secteur bancaire puis de la grande distribution. En 2008, elle fait le choix d’intégrer l’entreprise familiale. Elle représente la cinquième génération à diriger cette scierie fondée au début du XIXe siècle et qualifie son choix « d’évidence ». « Je souhaitais concilier sereinement vie privée et vie professionnelle en retournant à la campagne. J’aime cette vie et ce territoire qui permettent plus facilement d’exercer des valeurs de solidarité et d’entraide. »

Face aux nouvelles applications écologiques et environnementales de la filière bois, c’est une entreprise en phase de développement que reprend Stéphanie : « Il faut savoir qu’un mètre cube de bois, qu’il soit en forêt ou transformé, stocke environ 1,1 tonne de CO2. Bien valorisé, ce matériau est un extraordinaire levier de développement durable. » Douglas, Epicéa, Pin, sapin, mélèze, tels sont les essences résineuses exclusivement issues du Massif Central qu’exploite la scierie Dubot et fils. A l’occasion de la COP21, l’entreprise a d’ailleurs eu le privilège de fournir la charpente de la salle plénière !

Investir et se moderniser en collaboration avec la Banque des Décideurs en Région de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin

Mauvaise élève en matière d’exportation de bois, la France rattrape son retard face aux pays d’Europe du Nord, traditionnellement exportateurs. Une tendance que tente de confirmer Stéphanie en modernisant son entreprise : « Nous avons réalisé de gros investissements pour industrialiser notre entreprise et des efforts normatifs pour standardiser les produits locaux et régionaux ont été réalisés par notre profession, ce qui nous permet de répondre à la demande actuelle.  A ce titre la Banque des Décideurs en Région de la Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin (CEPAL) est un partenaire indispensable, qui répond très rapidement à nos demandes de financement, grâce aux centres décisionnaires régionaux. Comme un incubateur, l’équipe spécialisée de la CEPAL nous met en contact avec les bons interlocuteurs ».

Face à une concurrence féroce de la Chine et des États-Unis, la directrice insiste sur la nécessité d’évoluer en permanence et de répondre à des exigences très changeantes, toujours dans une optique de développement du territoire : « Nous sommes conscients d’être un acteur économique important sur le bassin des Combrailles, notre équipe est composée de 48 personnes et la scierie génère environ 110 emplois indirects. Ce n’est pas rien ici ! La notion de responsabilité envers le territoire compte beaucoup pour nous », témoigne la chef d’entreprise, à l’instar de la CEPAL, qui a fait évaluer sa démarche RSE par l’AFNOR en 2015 et a obtenu le label LUCIE, label de référence en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise.

S’investir au-delà de sa structure

Stéphanie n’imagine pas gérer sa société sans englober des dimensions sociales et éthiques : « Une entreprise est avant tout une affaire d’hommes et de femmes. On ne peut pas essayer de valoriser un territoire sans prendre en compte ce facteur. A titre d’exemple, nombre de nos collaborateurs sont également pompiers volontaires, ce qui nous a amené à signer une convention avec le SDIS 63 pour soutenir leurs actions. » A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes dans le cadre de la démarche « Elles font la France » initiée par François Hollande, Stéphanie a eu l’occasion de partager son expérience de femme chef d’entreprise. Elle est également intervenue devant les Voy’Elles, le réseau féminin de la CEPAL, qui cherche à promouvoir la mixité sur les fonctions d’encadrement dans la banque régionale. « Au sein de sa propre structure, la CEPAL  a voulu permettre aux femmes d’être plus présentes dans les métiers à responsabilités, et a souhaité échanger avec des femmes chefs d’entreprise. C’était une très belle expérience ! »
Au-delà de la promotion de l’entrepreneuriat féminin, c’est un message positif que Stéphanie souhaite faire passer auprès des chefs d’entreprise : «Nous sommes dans un contexte économique particulièrement difficile, marqué par une certaine crise de l’entrepreneuriat. Mais pour que la volonté de créer ne soit pas tuée dans l’œuf, il faut être accompagné et porter son regard au loin. Les entrepreneurs sont souvent des pionniers, aussi en matière de responsabilisation et de bienveillance, des valeurs essentielles aujourd’hui ».

Stéphanie Baudron-Dubot, Directrice générale de la scierie

Stéphanie Baudron-Dubot, Directrice générale de la scierie



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !