webleads-tracker

Auvergne

La série « Lie to me » au cœur du Management

La série « Lie to me » au cœur du Management

Le 8 janvier dernier, les dirigeants du club APM Auvergne Nouveau Monde ont accueilli chez Epicure, Arnaud Blavier, Formateur. Chargé de cours à l’école de Police de la Province de Liège (Belgique) et représentant exclusif des méthodes et outils du Dr Paul Ekman qui ont inspirés la série policière « Lie to me ». Il intervenait sur le thème : « La Détection du mensonge : introduction à une approche scientifique pour analyser les micro-expressions et la gestuelle.»


Arnaud Blavier avait pour objectif de faire découvrir aux dirigeants, un art au cœur de l’actualité, la science très controversée de la détection du mensonge, en cette période de recrudescence de l’activité terroriste. Il s’est employé à démontrer avec beaucoup de talent, de pédagogie, et de pragmatisme que la détection du mensonge est quelque chose de sérieux en levant toutes les idées reçues et les préjugés autour de cette science si méconnue, dont les techniques sont reconnues et utilisées par des institutions importantes et les services de police.

   La série « Lie to me » inspirée des travaux scientifiques  du Dr Paul Ekman

Arnaud Blavier a été formé par le Dr Paul Ekman, l’un des cents plus éminents psychologues au monde. Il a une connaissance éprouvée de la gestion des émotions et de ses applications dans différents domaines et agit aussi comme expert dans l’étude du langage non-verbal. Quarante années de recherches lui ont permis d’élaborer une véritable science du mensonge. Le Dr Ekman collabore comme consultant et formateur pour des institutions comme le FBI, la CIA, les Douanes, Scotland Yard, et bien d’autres. C’est la série « Lie to me » inspirée des travaux de Paul Ekman, consultant scientifique de la série qui a fait connaître au grand public ce psychologue américain, spécialiste en communication non verbale et plus particulièrement des expressions faciales et des micro-expressions.

7 émotions repérables sur le visage

Paul Ekman a identifié 7 émotions de base dont les expressions sont représentées sur le visage de manière universelles : la peur, la colère, la tristesse, la surprise, le mépris, le dégoût et la joie. Si l’on arrive à voir et reconnaître ces émotions, cela nous permet de voir si par exemple, le discours et les messages non-verbaux sont cohérents (ou pas) et donc de nous donner des indices quant à la crédibilité. Il n’y a pas de nez de « Pinocchio », c’est à dire que contrairement à ce que certaines personnes ou certaines sources d’info (site Internet, livres) véhiculent comme idée, il n’y a pas de signe ou d’indicateur unique de mensonge. Il est donc nécessaire de faire attention à notre propre état (fatigue, croyances, préjugés) car cela peut nous induire en erreur.

Détecter le mensonge

Avec un peu d’apprentissage et les bons outils, il est possible de passer de 54% de taux de détection (moyenne) du mensonge à 80-90%.
Détecter le mensonge, le non-dit voire le refoulé d’une personne, voilà une compétence que beaucoup voudraient détenir, pour des raisons diverses. Au sein de l’entreprise cela concerne des recruteurs lorsqu’ils doivent embaucher la bonne personne, les responsables de la sécurité lorsqu’ils sont confrontés à des vols ainsi que les négociateurs à tous les niveaux. A l’extérieur de l’entreprise sont également concernés des policiers lorsqu’ils interrogent un suspect ou des parents lorsqu’ils tentent de savoir si son enfant leur raconte ou non des bobards.

   Des micro-expressions à l’expression fulgurante

L’enjeu est d’apprendre à repérer des micro-expressions qui sont des expressions faciales brèves et involontaires que le visage humain exprime en fonctions des émotions vécues. Pour ce faire il faut accepter de se former à la reconnaissance de ces expressions faciales puis apprendre à les interpréter. Il faut savoir qu’une micro expression est quelque chose qui va ressortir quand elle est réprimée et qu’elle se manifeste avant que l’on prenne conscience que l’on ressent l’émotion associée. On ne peut donc pas la contrôler et elle va forcément transparaitre. Sachant que les micros expressions nous indiquent qu’une émotion est dissimulée, mais ne nous indique pas comment elle est dissimulée, il convient d’adopter délibérément une démarche structurée à la fois analytique, systémique, sensorielle et intuitive.

Des formations pour apprendre à détecter les mensonges

La formation proposée par Arnaud Blavier est une introduction qui a pour but de comprendre le modèle psychologique de base en d’abordant seulement 2 des 5 canaux de communication qui véhiculent l’information sur les pensées et sur les émotions, sachant que les 5 canaux de communication regroupent les expressions faciales, le langage corporel, la voix, le style verbal et le contenu verbal.
Lors des formations il est demandé, lors d’un test, à une personne de réfléchir à 2 histoires: une vraie vécue et une fausse montée de toute pièce. On va demander aux autres participant de la questionner et d’apprécier si elle dit la vérité ou si elle ment, sachant que seule la personne interrogée sait si l’histoire est vraie et fausse A partir des techniques transmises, les participants vont analyser le comportement de la personne et les émotions manifestées à partir des 5 canaux, faire des hypothèses puis tirer des conclusions sur la bases des éléments récoltés à partir des hypothèses retenues. Pour arriver à détecter les mensonges, il ne suffit pas d’apprendre des techniques et de les maîtriser, il faut également les apprécier dans un contexte spécifique et les mettre concrètement en œuvre dans le cadre d’une stratégie appropriée.

Gageons que cette compétence aujourd’hui encore trop rare et confidentielle va trouver rapidement sa pleine expression dans l’entreprise, un contexte de plus en plus instable et imprévisible ou les seules techniques d’investigation rationnelles et traditionnelles ne garantissent plus suffisamment la sécurité recherchée par tous les acteurs de l’économie.

Présentation d’Arnaud Blavier

Directeur Général de Detego groupe
Formateur et représentant exclusif des méthodes et outils du Dr Paul Ekman (Détection de mensonges / Gestion des émotions) pour la Francophonie
Chargé de cours à l’école de Police de la Province de Liège (Belgique) pour les techniques d’audition – aspect non-verbal (formation du cadre de base, formation du cadre moyen, formation continue)
Membre du Jury pour la 7TQ – Année de préparation aux métiers de la sécurité
Président de l’Académie des Sciences du Comportement (A.S.C) asbl



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !