webleads-tracker

Artisanat

La start-up De Rigueur s’impose comme le spécialiste de la maroquinerie connectée

La start-up De Rigueur s’impose comme le spécialiste de la maroquinerie connectée

Après des débuts prometteurs, la start-up lyonnaise De Rigueur, spécialisée dans la maroquinerie 2.0, entend proposer son expertise de la fashion tech aux grandes enseignes de luxe.


Fashion et connecté

Adrien Deslous-Paoli est un jeune entrepreneur heureux. Sa start-up « De Rigueur » a récemment été récompensée au Consumer Electronic Show de Las Vegas 2016, (un des plus grands salons de l’électronique au monde), pour son invention, le Connected Sleeve. Cet étui de téléphone portable connecté a été plébiscité à la fois pour son élégance (il est fabriqué dans des matières nobles par des maroquiniers français) et pour son utilité car il est équipé d’une nouvelle technologie de recharge intégrée.

En proposant des accessoires de maroquinerie connectés, Adrien Deslous-Paoli a pour ambition de répondre aux problématiques de l’homme moderne, dont la plus courante est… la panne de batterie. Mais pour Adrien, rien – même un trivial problème de recharge – ne justifie que l’on perde son élégance. « Il était donc important pour moi d’allier l’innovation, au savoir faire exceptionnel dont nous disposons en France, en particulier dans la maroquinerie. Nous sommes partis du constat que la fashion tech (ndlr: la tendance actuelle qui réunit l’écosystème de la mode à celui de la technologie) est un secteur en pleine expansion. Mais nous voulions proposer une approche ultra haut-de-gamme » explique le jeune homme, « on a donc imaginé la maroquinerie 2.0 ». Depuis peu, les accessoires de la marque sont en pré-commande sur son site internet.

Des produits haut de gamme

En remportant un CES Innovation Award à Las Vegas, la start-up a démontré son savoir-faire en matière d’objets connectés et sa connaissance d’un secteur hyper-convoité. Pas de quoi pour autant, altérer la lucidité d’Adrien Deslous-Paoli. Les difficultés, ce jeune entrepreneur d’à peine 25 ans, les conçoit clairement. « Nous travaillons sur des budgets très élevés, et nous consacrons énormément de temps à la partie pré-étude de nos produit. De plus, nos prototypages sont inévitablement très chers, vu la complexité des produits. » Face à ces problématiques nouvelles, Adrien Deslous-Paoli entend trouver sa voie. « Aujourd’hui, nous avons démontré que nous avions développé un savoir-faire pointu dans ce domaine. Nous souhaitons désormais nous positionner comme un bureau d’étude partenaire, spécialisé dans la fashion tech. Nous proposons nos services aux grandes maisons qui souhaitent avoir des objets connectés. On les aide à définir les objets qui répondront le mieux aux besoins de leurs clients et on leur montre comment les développer.»

Ce recentrage ne signe pas pour autant la fin de la production du Connected Sleeve qui est actuellement en vente sur le site. Au contraire, le jeune entrepreneur veut en faire son meilleur atout :« On proposera nos produits en marque blanche. Ainsi, les marques intéressées par ces objets pourront les adapter à leur identité. »
En réorientant ainsi son tir, De Rigueur entent s’ouvrir de belles perspectives d’avenir. « Il faut reconnaître que nous sommes les premiers à avoir étudié ce marché. On est aussi les premier à s’y être cassé les dents… On a une vrai expertise du sujet ! » explique le jeune homme. Pour parvenir à ses fins, Adrien Deslous-Paoli et ses deux collaborateurs rêvent désormais d’ouvrir le capital de leur entreprise à d’autres investisseurs, à hauteur de 500 000 euros. Dans un secteur en pleine expansion (le marché des objets connecté devrait peser 500 milliards d’euros en 2016), il y a – à n’en pas douter – une place à se faire.



Un article de Elisabeth Godot

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !