webleads-tracker

Autres conseils

L’action de la délégation Régionale aux droits des femmes et à l’égalité s’inscrit au cœur de l’Economie du Grand Clermont

L’action de la délégation Régionale aux droits des femmes et à l’égalité s’inscrit au cœur de l’Economie du Grand Clermont

Catherine Alazard, déléguée régionale aux droits des femmes et à l’égalité d’Auvergne, est intervenue, le jeudi 28 mai 2015 au Novotel du Brezet devant les 21 présidents des clubs et associations économiques de l’Interclub du Grand Clermont pour présenter sa mission.


De la prévention à la lutte contre les violences et les inégalités

Les missions de Catherine Alazard concernant l’égalité vont du soutien à la création et à la reprise d’entreprise, à la formation de médecins généralistes et de sages-femmes afin de prévenir la violence en passant par des actions visant à lutter contre les stéréotypes et les idées préconçues quant aux rôles des hommes et des femmes dans la société et dans l’entreprise.

« Une réalité où les stéréotypes et les inégalités font de la résistance… »

Les idées toutes faites sur les rôles des femmes et des hommes au cœur de l’entreprise et de la famille sont tenaces et ont la vie dure. En effet, on constate qu’à formation et responsabilités égales l’écart de salaire entre les femmes et les hommes varie de 8 à 9% pour les emplois les moins diplômés à 24% pour les plus diplômés, notamment dans les TPE et PME.

Des emplois précaires…plus subis que choisis

Les femmes occupent 80% du travail à temps partiel de façon subie et non choisie sur des métiers peu qualifiés comme l’entretien des bureaux ou des usines ce qui est source de précarité pour les familles monoparentales. Par ailleurs, les femmes conjointes et collaboratrices de dirigeants de TPE/PME sont très défavorisées à l’heure de la retraite, en cas de divorce ou de décès.

La loi du 4 aout 2014…une avancée appréciable pour l’égalité hommes/femmes

La loi du 4 aout 2014 dite loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes renforce l’action de la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité  au niveau de la conciliation entre vie professionnelle et familiale ou bien dans l’évolution de l’organisation du travail.

Des pays phares comme la Suède… qui nous guident

Les pays scandinaves comme la Suède, en particulier, sont pour nous un modèle à suivre car ils ont expérimenté une approche intégrée de l’égalité qui imprègne collectivement leur culture sociale.

Pour conclure Catherine Alazard attire l’attention des présidents de l’Interclub sur la complexité de son action car on ne change pas exclusivement une culture collective par la loi ou par décrets. Elle souligne que l’on veut régler trop de choses par la loi alors que l’éducation qui est une voie plus exigeante permet en définitive d’atteindre des résultats beaucoup plus efficaces et durables.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !