webleads-tracker

Industrie

L’AIA change de directeur

L’AIA change de directeur

Le général d’armement Jean-Pierre Clerc vient de passer le témoin de direction à l’ingénieur en chef Tanguy Lestienne.


Tanguy Lestienne Marié et père de 5 enfants, l’ingénieur en chef de l’armement Tanguy Lestienne né le 1er janvier 1972 à Angers. Il intègre l’Ecole polytechnique en 1992, intègre le corps de l’armement en 1995, puis choisi l’Ecole nationale supérieure d’aéronautique et d’espace à Toulouse comme école d’application. Il est ensuite sélectionné pour suivre une formation de pilote militaire dans l’armée de l’air, à la suite de laquelle il est breveté pilote de transport en 1999. Affecté au Centre d’essais en vol sur la base d’Istres, il occupe successivement un poste d’ingénieur d’essais en simulation sur les évolutions systèmes Mirage 2000D et N pendant 3 ans, puis un poste d’ingénieur d’essais en vol sur Mirage 2000 (toutes versions) et sur Rafale pendant également 3 ans. Au cours de ces 6 années, il s’est notamment occupé des essais d’intégration du missile de croisière Scalp sur Mirage 2000D puis Rafale, de l’intégration des armements guidés laser sur Mirage 2000D et de la qualification du Mirage 2000-5 Mk2 grec dans le cadre d’un contrôle export français sur ce programme.

En 2005, il est nommé chef de la division des essais en vol avions, division qui a en charge l’ensemble des essais en vol des avions de combat, de transport et de missions au profit des services de l’état, ainsi que des essais des avions d’affaire au profit de l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA). Muté en 2007 à la direction technique de la DGA sur PARIS, il occupe le poste d’ingénieur en chef A400M au sein de l’équipe de programme DGA, dans le contexte du premier vol de l’appareil et d’une négociation internationale sur l’avenir du programme. C’est au cours de ce poste qu’il est promu ingénieur en chef de l’armement, le 1er janvier 2008.
En 2010, il est muté à l’OTAN au sein du Commandement allié suprême de transformation (SACT) sur la base de Norfolk aux USA. Il y occupe durant 3 années le poste de chef de la section JISR au sein de la division développement capacitaire de cet état-major. Il encadre une équipe composée de personnels militaires et civils de 9 nationalités, et met en place la JISR initiative, projet structurant sur 5 ans pour traiter les principales difficultés de la capacité JISR à l’OTAN.

A son retour des USA en 2013, il est affecté à la direction des opérations de la DGA, au sein de laquelle il occupe le poste de directeur de programme A400M. Au cours de ce poste, il a pris en charge la réception de 10 appareils, la négociation de la feuille de route LPM 2014-2019, la mise en place du soutien et la montée en puissance de la flotte. En 2017-2018, il est auditeur de la 67° session du Centre des Hautes Etudes Militaires (CHEM) et de la 70° session de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN). Pilote privé, il continue à pratiquer l’aviation de loisir et totalise 1600 heures de vol. Il aime également les randonnées en montagne, l’escalade, le ski et la planche à voile. Depuis le 1er septembre 2018, il est directeur de l’Atelier Industriel Aéronautique de Clermont-Ferrand.

Le Service Industriel de l’Aéronautique bientôt 80 ans d’expertise au service de ses clients
Le Service Industriel de l’Aéronautique est une des entités industrielles et un acteur majeur de la maintenance aéronautique militaire, responsable du maintien en condition opérationnelle des principaux aéronefs des forces armées françaises. L’Atelier industriel de l’aéronautique de Clermont-Ferrand est un des sites du SIA avec ceux de Bordeaux, de Cuers-Pierrefeu, d’Ambérieu, de Bretagne et de la direction centrale à Paris. Les principales missions confiées à l ’AIA de Clermont-Ferrand s’effectuent au profit des forces armées françaises. Elles consistent à la maintenance des aéronefs, des équipements, la réalisation de modifications et rénovations d’aéronefs et d’installations spéciales au profit des forces (Rafale, Mirage 2000, Alpha Jet, Tigre, Puma, Gazelle, Transall, A400M, et maintenant le C130). Créé en 1939 et d’un effectif d’environ 1250 personnels à Clermont-Ferrand auquel s’ajoute 250 sous-traitants. L’AIA est le 4ème employeur industriel du département du Puy-de-Dôme. L’établissement est certifié selon les normes aéronautiques EN9100, EN9110 et FRA145, FRA21J, FRA21G pour l’ensemble de ses activités industrielles et selon la norme ISO 14001 dans le cadre d’une démarche volontariste de respect de l’environnement.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !